chargement

Nouvelle anthologie futile de France et de Navarre

éditeur : City éditions
catégorie : Sciences humaines et sociales
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
12,00 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Musée du quai branly

Le musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques, voulu par Jacques Chirac durant sa présidence et situé quai Branly dans le VIIe arrondissement de Paris, a été ouvert au public le 23 juin 2006. Au cours de sa première année d’existence, il a enregistré une fréquentation de deux millions de curieux.

Les bateaux-mouches

Nom pris au XIXe siècle par les bâtiments assurant le service sur la Seine. Leur appellation vient du fait qu’ils étaient à l’origine construits sur les chantiers de la Félizate, situés quai de la Mouche, à Lyon. Et non pour honorer Jean-Sébastien Mouche, fondateur des bateaux-mouches, comme on l’a souvent cru à tort, suite à un canular qui avait été monté de toutes pièces. Les bateaux-mouches étaient exploités, à Paris, un peu avant la guerre de 1870 (en 1867 exactement). Il en existait également à Lyon à la même époque.

Ils étaient beaucoup plus légers que les coches d’eau dont ils prenaient la suite : « Tout le monde connaît ces légères et minces embarcations, si bien nommées “mouches” et “hirondelles”, à bord desquelles plusieurs centaines de personnes peuvent trouver à se caser, les dimanches et les jours de fête. » (Gustave Geffroy, 1903).

Pendant cinquante ans, ils assurent le service mais, concurrencés par le bus et le métro, ils cessent leurs activités en 1934. Après la guerre de 1939-1945, les bateaux-mouches ont repris du service sur l’initiative de Jean Bruel. Pour en faire de la publicité, et à la suite d’une faute d’orthographe, celui-ci imagina de fêter leur prétendu fondateur, Jean-Sébastien Mouche : le linguiste Albert Dauzat lui reprochait – à juste titre – d’avoir fait peindre des panneaux « Bateaux-Mouche » où le qualificatif apposé n’était pas accordé avec le nom au pluriel. Depuis lors, l’erreur est réparée et il y a bien un s à la fin… Ce n’est qu’en 1949 qu’ils deviennent des bateaux de promenade, tels que nous les connaissons aujourd’hui à Paris.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782352886075
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Nouvelle anthologie futile de France et de Navarre
Auteur
Editeur City éditions
Langue FR
Date de publication 01/01/2008

Droits numériques

Ean PDF 9782352886075
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782352881124
Haut