chargement

Jardiner avec la Lune 365 jours par an - édition 2012

éditeur : Editions Idéo
catégorie : Décoration, travaux et jardinage > Jardinage
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
7,00 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Jeux de lune

Pendant des siècles, les hommes ont travaillé la terre en tenant compte des cycles lunaires. Car l’influence physique de la Lune sur la Terre est bien réelle. Pour preuve, son attraction conditionne, additionnée ou soustraite à celle du Soleil, l’heure et l’amplitude des marées. Les partisans de la biodynamie, initiée dans les années 1920 par l’Autrichien Rudolph Steiner, ont repris et complété ses travaux de recherche sur l’influence des différents mouvements lunaires sur les plantes. C’est le cas, notamment, de Maria Thun. Respecter les rythmes lunaires au jardin est important, suivre le calendrier l’est également. Mais avant toute chose, ce sont les conditions météorologiques, l’état du sol, les besoins des plantes et le temps dont vous disposez qui priment. Mais disons que c’est encore mieux de mettre toutes les chances de son côté...

Quand la lune croît et décroît

La révolution synodique est le plus connu et le plus facilement observable des mouvements lunaires. Elle dure 29 jours, 12 heures et 44 minutes et correspond au déplacement de la Lune autour de la Terre. Elle est dite croissante lorsqu’elle passe de la nouvelle lune, par le premier quartier, à la pleine lune. Et inversement, quand elle va de la pleine lune à la nouvelle lune en passant par le dernier quartier, elle est dite décroissante. On l’appelle également lune vieille ou lune dure. La vitalité et la résistance des plantes seraient stimulées en lune croissante et diminueraient en lune décroissante. Les semis devraient être réalisés en lune croissante, si possible cinq à trois jours avant la pleine lune, ce jour étant, lui, défavorable.

Quand la lune est montante ou descendante

La révolution périodique (ou tropique) dure 27 jours, 7 heures et 43 minutes. La Lune arrive au sommet de sa trajectoire dans la constellation des Gémeaux (noeud descendant) et amorce sa période descendante, également appelée automne lunaire. Peu après son entrée dans la constellation du Sagittaire, elle est au plus bas de sa trajectoire et passe par le noeud ascendant de son orbite, reprenant sa course ascendante, dite montante ou encore printemps lunaire.

La montée de sève dans les parties aériennes des plantes semble être favorisée par la lune montante. C’est le bon moment pour récolter les fruits. L’activité des végétaux, en lune descendante, se concentrerait dans les racines. Cette période favorise les transplantations, les repiquages, le travail du sol et sa fertilisation. La taille en lune descendante redonne de la vigueur aux arbres affaiblis. Pratiquée en lune montante, elle régule leur développement. Les récoltes des parties aériennes (fruits, feuilles) s’effectuent de préférence en lune ascendante, le matin, et celles des parties souterraines (racines), en lune descendante, le soir.

Si vous jardinez avec la Lune, il est préférable, sauf exception, de ne pas cumuler lune montante ET croissante ou décroissante ET descendante. Préférez-leur une lune montante et décroissante ou une lune descendante et croissante. Ces deux associations obéissent au rythme naturel de croissance des végétaux.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782352888871
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Jardiner avec la Lune 365 jours par an - édition 2012
Auteur
Editeur Editions Idéo
Langue FR
Date de publication 01/01/2011

Droits numériques

Ean PDF 9782352888871
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782352887805
Haut