chargement

Les graines du changement - Six plantes qui ont transformé l'humanité

éditeur : Corsaire Editions
catégorie : Nature et animaux > Flore et champignons
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB (Format recommandé)

Sans DRM
13,99 €

PDF

Sans DRM
13,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Introduction

Pour un auteur, voir que son livre est toujours disponible en librairie est flatteur, et constater qu’aucune modification pour cause de faits nouveaux n’a besoin d’être apportée l’est encore plus. Mais s’apercevoir que l’actualité confirme la justesse de la thèse avancée{1} est la plus grande des satisfaction. Le contenu de ce livre, dont la majeure partie a été écrite il y a quinze ans, est toujours pertinent, et les graves tensions mises en lumière dans l’ouvrage sur les « cinq plantes qui ont transformé l’humanité » perdurent.

Mais une sixième plante a été ajoutée : la coca, qui donna aux Incas une civilisation unique, détruite par les Espagnols de la Renaissance. Ces derniers utilisèrent à leurs propres fins les feuilles de coca, toujours sous forme brute, pendant trois siècles. Mais, inconscients des dangers résultant du raffinage d’un produit naturel en drogue, des chimistes de l’époque victorienne purifièrent ensuite des extraits de feuilles de coca, inventant ainsi la cocaïne.

Le reste est passé dans l’histoire, et cette drogue dure pose aujourd’hui un problème majeur, au quotidien dans la rue et plus généralement sur le plan légal. Les drogues constituent une menace considérable et pas seulement aux États-Unis : inutile de nous voiler la face, il y a autant de délits liés à la drogue à Paris ou Berlin qu’à New-York ou Chicago. Des deux côtés de l’Atlantique ils représentent la moitié des délits, et rares sont les prisons occidentales où se procurer de la drogue n’est pas un jeu d’enfant.

Dans ce compte rendu provisoire, faits historiques et alternatives sont exposés mais aucun jugement n’est émis, bien qu’à la prochaine génération la nature de nos sociétés sera certainement influencée par l’attitude que nous prônons aujourd’hui vis-à-vis des drogues, dures comme douces.

Les cinq autres plantes sont toujours d’actualité. La quinine, premier fébrifuge efficace contre la malaria, a été remplacée par des produits synthétiques qui ont depuis échoué ou été rendus inopérants par d’ingénieux parasites dont les mutations sont bien trop rapides pour que les biochimistes parviennent à élaborer à temps de nouvelles protections. Dans la première édition, il était prédit que la malaria se propagerait davantage, ce qui s’est confirmé. En Afrique, le nombre de décès liés au paludisme renvoie l’épidémie de sida à un rang modeste dans les statistiques – malgré les aspects spectaculaires de cette pathologie associée aux seringues infectées, aux comportements sexuels à risque et à une mort horrible.

Dans les pays occidentaux, le sucre est une drogue licite qui coûte probablement aussi cher à la société que le tabac, sans pour autant que la Maison blanche ou toute autre instance (pour peu qu’elle soit politiquement correcte) ne la dénonce. Les conséquences liées à la consommation de sucre (frais médicaux et dentaires, obésité) sont de plus en plus difficiles à maîtriser, tandis que dans les anciennes colonies sucrières les descendants d’esclaves des plantations ont du mal à gagner leur vie, malgré quelques tentatives de diversification. L’une d’entre elles est le tourisme, mais aujourd’hui toute île équipée d’une piste d’atterrissage digne de ce nom est envahie de voyageurs qui en viennent à détruire ce qu’ils sont venus admirer. L’exemple de Cuba est singulier : l’île survit en tant qu’État socialiste mais son avenir est incertain, elle est inopérante sur le plan militaire et son peuple est impuissant à dénoncer l’énorme fortune personnelle de Fidel Castro, dont une grande partie a été amassée grâce au trafic de drogue.

L’opium et la cocaïne se partagent le marché des drogues dures. Auparavant, l’opium et le thé servaient de monnaie d’échange, mais aujourd’hui, le pavot (dont les graines produisent l’opium) est le principal – voire le seul – produit exporté par certains pays tel que la Birmanie ou l’Afghanistan, et ce malgré le nombre réduit de parcelles cultivées. D’un côté, les Malais défendent le droit de la Birmanie à exporter opium, morphine et héroïne ; de l’autre, leurs voisins de Singapour ont l’une des politiques antidrogue les plus fermes au monde. De ces deux pays, quel est celui qui aura le plus de succès ?

Le retrait des Britanniques de Hong Kong en 1997 a offert à la Chine une belle opportunité de mettre à mal les restes de l’impérialisme britannique, mais on ne saura pas avant un moment si les Chinois de Hong Kong sont aussi heureux et compétents aujourd’hui qu’ils l’étaient sous l’autorité britannique. La corruption, endémique dans les États à parti unique, y deviendra très probablement le problème principal, auquel s’ajoutent toutes sortes de délits, y compris ceux liés aux drogues dures.

L’industrie du coton nous a légué un patrimoine textile magnifique aujourd’hui pérennisé par l’industrie et la mode. Son héritage social est moins heureux. Aux États-Unis, les Noirs – ceux qui restèrent dans le vieux Sud et ceux qui migrèrent au Nord – ont eu du mal à réussir, même dans une économie où la discrimination n’est plus autorisée depuis deux générations. L’éducation représente un grand espoir pour eux, et certains hommes politiques prônent ce que l’on nomme là-bas la discrimination positive. D’autres immigrants (non blancs) plus récents, tels que les Coréens ou les Vietnamiens, trouvent cette idée aussi intolérable que la discrimination négative.

L’histoire de la pomme de terre a longtemps alimenté les débats politiques entre l’Angleterre, l’Irlande et les États-Unis. Certains politiciens rétrogrades, à force de chercher à obtenir des voix irlandaises aux États-Unis comme en Angleterre, ont fini par alimenter la confusion ambiante.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782353911172
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Les graines du changement - Six plantes qui ont transformé l'humanité
Auteur
Editeur Corsaire Editions
Langue FR
Date de publication 06/06/2012

Droits numériques

Ean EPUB 9782353911172
Type de protection Aucune
Ean PDF 9782353911165
Type de protection Aucune
Ean papier 9782353910106
Haut