chargement

Motiver sans hurler

éditeur : Editions ASAP
catégorie : Économie et affaires
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
1,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Motiver une équipe

Trouver les bons leviers de motivation pour que son équipe s’investisse dans le travail : voici ce que cherche tout bon leader. Est-ce que la motivation se limite à donner des bons points de temps en temps ou des primes annuelles ? Allons, si c’était le cas, cela se saurait depuis longtemps…

Les études sur la motivation sont très nombreuses, et il n’est pas utile de les énumérer ici. Toutes sont cependant d’accord sur un point : la motivation est une sorte de réserve d’énergie plus ou moins importante, que l’on mettrait à notre disposition quand nous avons un objectif à atteindre. De plus, elle est souvent muti-factorielle, et diffère d’un individu à l’autre : ce qui vous motive ne motive pas forcément votre voisin…

Cependant, ces études ont fait émerger deux types distincts de motivation. D’une part, ce que l’on appelle la motivation extrinsèque, qui trouve son origine dans des facteurs extérieurs à soi. Par exemple, la rémunération est un facteur de motivation extrinsèque. Mais on peut en trouver d’autres : si l’on vous met un revolver sur la tempe en vous demandant de terminer votre tableau de bord, nul doute que vous serez très motivé pour faire ce travail ! L’ennui, c’est que cette motivation extrinsèque est capricieuse, et qu’elle persiste rarement après que l’élément extérieur a disparu (après que l’argent a été donné, ou que le revolver a été éloigné de votre tempe).

L’autre type de motivation est, vous l’aurez deviné, intrinsèque, c’est-à-dire interne à soi. Elle trouve son origine dans le plaisir (au sens large) que l’on trouve à faire une activité. L’avantage avec ce type de motivation, c’est qu’elle est beaucoup plus persistante (puisqu’elle est son propre moteur) et qu’elle favorise par exemple l’apprentissage de nouvelles connaissances.

Travailler plus pour gagner plus ?

Cette formule, tout le monde la connaît. Elle est efficace, mais néglige un point fondamental de la notion de « travail » : l’argent n’est pas notre seul levier de motivation. D’ailleurs, un manager qui agirait en fonction de cette idée se tirerait une balle dans le pied. Imaginons par exemple Fabrice, un jeune homme arrivant dans une nouvelle entreprise, plutôt motivé. À la fin de sa première année, tout s’est bien passé et son manager lui explique qu’il va toucher une prime pour récompenser son travail, ce qui motive Fabrice encore plus. Pourtant, il s’aperçoit que cette prime est en fait allouée à tout le monde, et qu’elle correspond à une gratification annuelle. Que va-t-il penser ? Premièrement, que cette prime n’est pas calculée en fonction de son travail, et qu’il peut donc lever le pied. Et deuxièmement, que cette prime fait partie intégrante de son salaire annuel. La motivation passagère fournie par le premier versement de la prime va donc se dissoudre rapidement dès lors que Fabrice saura qu’elle reviendra tous les ans. Pire, si un jour l’entreprise fait de mauvais résultats et que la prime n’est pas accordée ou qu’elle est réduite, il vivra ce manque comme une sanction. Bref, on peut dire que la proposition croissante de récompenses financières finit par détruire leur efficacité en tant qu’éléments de motivation. Conclusion : l’argent ne suffit pas pour motiver, il faut y ajouter d’autres éléments, qui doivent être liés au plaisir de travailler. Si, si, on en trouve !

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782359322989
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Motiver sans hurler
Auteur
Editeur Editions ASAP
Langue FR
Date de publication 01/01/2013

Droits numériques

Ean EPUB 9782359322989
Type de protection Adobe DRM
Haut