chargement

Une petite modèle lubrique

éditeur : Sabine Fournier
catégorie : Littérature érotique > Romans
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Digital watermarking
14,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Renée n’était
jamais entrée aux Beaux-Arts. Extérieure-ment, le bâtiment de lave noire était
sévère, comme bien des édifices de la ville, et l’intérieur était des
plus banals. Des étudiants se pressaient, négligés, un peu plus bohèmes
qu’ailleurs. Il y avait la même profusion d’affiches qu’à la fac de
lettres.

— Suis-moi.

Renée résistait
à l’envie de retarder l’entrevue. Cela aurait été une fuite. Annie prit
un escalier encombré. Renée espérait qu’il était trop tard, que le cours
avait commencé, que le prof avait trouvé un autre modèle... Annie frappa à
une porte. Personne ne répondit. Elle insista, écouta, tenta d’ouvrir. Renée
cachait son soulagement. Annie lui fit une moue, pour indiquer qu’elle avait
fait ce qu’elle avait pu. Renée allait lui dire que ce serait pour une
prochaine fois, quand Annie arbora un large sourire. Un grand type venait vers
elles. La quarantaine. Peut-être moins. Il n’avait pas du tout l’air
artiste. Malgré la barbe. Absolument pas négligé. Une grande écharpe blanche
couvrait le col de son élégant pardessus gris. On aurait pu le prendre pour
n’importe quel prof de la fac de lettres.

— Tu voulais
me voir ?

Un ton
paternaliste. Une voix de basse. Séduisante, mais avec quelque chose de trop
chaleureux. Forcé. Une comédie.

— J’ai une
amie, là... Renée fut étonnée. Annie avait perdu son habituelle assurance.
Elle parlait d’une voix de petite fille. Marcenat ouvrit son bureau, entra le
premier. Elles le suivirent. Il accrocha son manteau à une patère, tira sur
les pans de sa veste pour la rajuster. Il portait un costume trois-pièces,
gris à rayures, avec comme seule touche gaie, une cravate d’un rouge vif. Très
bourgeois. Il lissa ses cheveux noirs, rejetés en arrière ; il avait des
boutons de manchettes dorés. Il était vraiment élégant, presque trop. Même
en lettres, les professeurs ne s’habillaient pas aussi bien.

— Alors ?

— Vous
cherchez toujours des modèles ?

Marcenat ne répondit
pas. Renée avait l’impression qu’il la déshabillait. Une intensité rare
dans le regard. Ses yeux verts la transperçaient. Des yeux trop clairs pour un
homme. Sa bouche fine avait un drôle de pli. Il portait un bouc. Diabolique.
Non, elle se faisait des idées. Elle s’inquiétait à tort. Pourtant. Il
avait quelque chose de vicieux. Renée détourna les yeux. Au mur, il y avait un
poster, l’agrandissement plutôt, d’une grande photo sépia. Au milieu, une
fille nue, les cheveux bouclés, se tenait accroupie. Elle était entourée de
jeunes gens tous moustachus, et d’une quinzaine de statues d’elle, presque
semblables, la poitrine provocante, les jambes entrouvertes, le pubis en avant.
Le professeur, en redingote, avec une grande barbe carrée, les pouces dans son
gilet, les présentait à la postérité. Renée allait faire la même chose, être
nue !

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782362371592
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Une petite modèle lubrique
Auteur
Editeur Sabine Fournier
Langue FR
Date de publication 01/01/2007

Droits numériques

Ean PDF 9782362371592
Type de protection Digital watermarking
Ean papier 9782909850764
Haut