chargement

Sodomius d'Atlantis

éditeur : Textes Gais
catégories : Littérature érotique > Romans, Littérature érotique
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
4,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

1

La terre avait encore tremblé, mais on ne déplora aucune victime et que très peu de dégâts matériels. Les oiseaux se reposèrent enfin sur les branches et le peuple reprit ses activités journalières. Un moment surpris, le jeune prince Sodomius d’Atlantis et ses compagnons reprirent bien vite leurs occupations matinales. Après un petit déjeuner frugal de galettes, de fruits et de lait, les jeunes nobles jouèrent à la balle. Ils se livrèrent ensuite aux exercices physiques : jets de javelots, tir à l’arc, lutte et course à pied. Les compétitions athlétiques pratiquées dans les pays du nord et en Égypte étaient adoptées par la bonne société d’Atlantis depuis plusieurs années déjà.Des îles voisines, les champions commençaient à affluer dans les faubourgs de la capitale, car cela faisait quatre années que les précédents jeux avaient eu lieu. La guerre de conquête menée par le prince Anaxandros, frère aîné de Sodomius ayant pris fin, on s’attendait à le voir arriver avec de nombreux prisonniers à Atlantis. Certains d’entre eux se mesureraient, pendant les jeux, avec des taureaux rendus furieux ! On s’attendait aussi à la venue de nombreux bateaux-marchands des pays de l’est, du nord et du sud pour alimenter le grand émporion. Cette foire annuelle coïncidait, cette année-là, avec les jeux, mais aussi avec le jubilé du vieux roi d’Atlantis : Onomatus III.
Une tradition ancestrale le désignait comme un descendant direct de la Grande Déesse-mère.

Le matin s’achevait et, résigné, Sodomius se lava le torse, les aisselles et le visage. Il s’essuya avant de se rendre dans son cabinet d’études où l’attendaient un prêtre et son scribe. Depuis l’enfance, le collège des prêtres et des scribes royaux assurait sa formation de second prince royal. Il savait lire, écrire et compter : rare privilège qu’il partageait avec ces prêtres, leurs scribes et quelques hauts dignitaires. À présent, la leçon du jour portait sur les relations diplomatiques qu’il était bon d’entretenir avec les pays voisins. Surtout avec la Crète dont les deux familles royales étaient étroitement liées depuis des siècles.

Les Hyksos s’étaient emparé du nord de l’Égypte. Atlantis et la Crète n’ayant encore jamais été envahies, ces deux royaumes du centre de la grande mer s’étaient alors, par prudence, dotés d’importantes flottes de guerre. Par traités, les deux pays s’étaient aussi engagés à constituer une armée défensive commune en cas de danger. La Crète très riche en productions agricoles échangeait ses excédents de nourritures contre des métaux et des pierres dures dont elle était particulièrement pauvre. Atlantis réexportait une bonne partie du blé, de l’orge du vin et de l’huile vers de nombreuses îles du Nord. Îles très pauvres en terres agricoles, mais regorgeant, par contre, de minerais métalliques et de pierres dures. À Atlantis, d’habiles métallurgistes et artisans transformaient ces matières premières en objets de qualité, avant de les exporter en Crète.

Sodomius bâillait, mais la leçon était loin d’être terminée. Il dut encore subir le long récit de l’invasion du nord de l’Égypte par les Hyksos. Les professeurs insistaient sur l’absolue nécessité de conserver de bonnes relations avec Apophis, leur roi, afin d’éviter tout risque de conflit. Sodomius crut mettre un terme à ces longues explications en posant une question sur un autre sujet :

— Où en est la guerre que mon frère livre au roi de Tirynthe ?

Le prêtre eut alors un sourire triomphal, croyant impressionner son royal élève par un flot d’affirmations aussi hasardeuses qu’invérifiables ! Son très long monologue dura jusqu’au soir.

Excédé et poussé à l’exaspération, Sodomius put, cependant, garder son calme lorsque le scribe lui annonça qu’il serait initié, le lendemain, par deux autres prêtres, pour apprendre le long rituel de sacrifices et de prières. Les fils de roi se devaient de les connaître pour devenir de fervents serviteurs de la Grande Déesse-mère ! Le jeune prince ne laissa rien paraître, mais sa décision était prise : le lendemain ; il partirait avant le lever du soleil avec ses compagnons de jeu. Il ne dirait rien aux esclaves gardiens des portes sur la destination de son voyage. Il avait envie d’aller chasser quelques chèvres sauvages dans des collines. Assez éloigné du palais, il comptait bien y rester quelques jours afin d’échapper, un temps, à cette nouvelle et très longue corvée religieuse

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782363079749
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Sodomius d'Atlantis
Auteur
Editeur Textes Gais
Langue FR
Date de publication 04/06/2014

Droits numériques

Ean EPUB 9782363079749
Type de protection Digital watermarking
Haut