chargement

Accélérer le changement de paradigmes de développement

éditeur : Coédition NENA/Arcade
catégorie : Économie > Economie du développement
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB (Format recommandé)

Digital watermarking
7,99 €

PDF

Digital watermarking
7,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Ce texte, au titre provocateur, du Professeur Yash Tandon, offre une analyse pénétrante de la réalité contemporaine, marquée par la division de plus en plus nette entre ce qu’il appelle l’Empire au sens large, d’une part, et les exclus de l’Empire, d’autre part, dans son acception la plus large, l’Empire comprend les États-Unis, l’Europe, le Japon et les institutions de la gouvernance de l’économie mondiale, tels que la Banque mondiale, le FMI et l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Au sens strict, cet Empire se limite aux pays anglo-saxons, avec à leur tête les États Unis, et aux institutions précitées. Le bras armé de l’Empire est essentiellement constitué par l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et des forces armées des Etats-Unis.

Le Professeur Tandon montre que la mondialisation néolibérale reflète dans une large mesure la suprématie de l’Empire, tant sur le plan économique que militaire. Cependant, cet Empire, en dépit de sa puissance apparente et la croyance en son « éternité » par ses partisans, est déjà sur le déclin. En effet, parvenu au sommet de son influence, l’Empire actuel, comme la Rome antique, assiste presque impuissant à son déclin inéluctable, dû à une conjugaison de forces internes et externes. Ces dernières sont constituées par la réaction des dominés - les Barbares - qui refusent d’accepter le sort qu’on veut leur réserver.

Et l’Afrique dans ce contexte?. L’auteur commence par mettre en exergue la situation complexe du continent, qu’il attribue en grande partie a la domination exercée par l’Empire sous diverses formes, dont notamment les programmes d’ajustement structurel inaugurés au début des années 1980 par la Banque mondiale et le FMI. La crise du capitalisme mondial et les échecs répétés de ces deux institutions ont eu comme conséquence de plonger l’Afrique dans une profonde crise économique, sociale et politique dont elle semble ne pouvoir se relever. Mais si les facteurs externes, hors de contrôle de l’Afrique, semblent avoir joué le rôle principal, il n’en demeure pas moins que la responsabilité de l’élite dirigeante et intellectuelle africaine est également manifeste. Ceci s’explique en partie par l’adoption par cette « élite » des valeurs et de l’idéologie de l’Empire, distillées à travers de multiples canaux visant à contrôler la mentalité des dominés. Cela faisait dire à Steve Biko, un des martyrs de la révolution sud-africaine, que « l’arme la plus puissante entre les mains de l’oppresseur est la mentalité de l’opprimé ».

Au vu du tableau sombre et dépressif qu’il a présenté, le Professeur Tandon se pose la question fondamentale :quelles solutions s’offrent-elles à l’Afrique?. Question cruciale, s’il en est et que doit se poser tout Africain réellement préoccupé par le sort de notre continent. L’auteur voit deux solutions possibles. La première est celle d’une intégration forcée au système capitaliste mondialisé. Cette voie mène à une détérioration encore plus grande de tous les indicateurs de développement du continent, à l’accentuation de sa dépendance et à l’aggravation de la domination étrangère, bref, cette voie risque de mener à un esclavage perpétuel.

La voie alternative est celle de la résistance au système dominant couplée avec la recherche d’un Autre Développement - une Utopie mobilisatrice - qui puisse frayer le chemin vers l’indépendance, la souveraineté et le développement autonome de l’Afrique. Cependant, cette voie est extrêmement difficile et semée d’embûches, car elle consiste à défier l’Empire en remettant en cause ses règles du jeu et la place qu’il entend réserver à l’Afrique dans son dispositif stratégique pour la survie de son système de domination. Mais, c'est la seule vole qui, à terme, mènera à l’indépendance et à la souveraineté du continent, donc à la maîtrise de son destin.

L’intérêt principal de ce texte réside surtout dans l’analyse lucide des transformations en cours qui annoncent le déclin inéluctable de la domination de l’Empire anglo-saxon et la montée en puissance des « Barbares ». Comme l’illustrent la crise du système néolibéral et surtout celle des institutions de la gouvernance mondiale du système. Mais surtout, la défaite des Etats-Unis qui se profile en Iraq et en Afghanistan ainsi que l’émergence de pays du Sud, comme la Chine, l’Inde, le Brésil, le Venezuela, sont des signes annonciateurs d’un changement irréversible de rapport de forces en faveur des « Barbares ». Un tel contexte offre un terrain plus favorable à la résistance africaine à l’Empire, avec la possibilité de nouer des alliances stratégiques, comme celles qui semblent s’amorcer avec la Chine, l’Inde, le Brésil et d’autres pays du Sud, ce qui lui permettrait ainsi de renforcer sa marge de manœuvre pour tracer sa propre voie de développement.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782370150301
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Accélérer le changement de paradigmes de développement
Auteurs ,
Editeur Coédition NENA/Arcade
Langue FR
Date de publication 01/01/2013

Droits numériques

Ean EPUB 9782370150301
Type de protection Digital watermarking
Ean PDF 9782370153203
Type de protection Digital watermarking
Haut