chargement

Le NEPAD et les enjeux du développement en Afrique

éditeur : NENA
catégorie : Économie > Economie du développement
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB (Format recommandé)

Digital watermarking
11,99 €

PDF

Digital watermarking
11,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Le NEPAD est une évolution remarquable dans le domaine de la réflexion sur le développement de l'Afrique, du fait qu'il indique la direction à suivre, définie par nos dirigeants, qu'il nous est donc propre et oblige qu'on change les règles régissant les partenariats extérieurs à l'Afrique. je voudrais, dans le but de promouvoir une façon nouvelle de faire les choses, mettre l'accent sur cinq domaines où il est essentiel d'intensifier les actions pour assurer la mise en œuvre du nouveau Partenariat :

– Élaboration par les pays eux-mêmes de stratégies de réduction de la pauvreté;

– Renforcement de la planification et du contrôle des dépenses;

– Amélioration de l'efficacité de l'aide;

– Institutionnalisation des révisions mutuelles et de suivi interne;

– Promotion de l'obligation mutuelle de rendre des comptes.

Pour chaque domaine, j'évoquerai des défis qui se posent et proposerai des façons différentes de faire. Premièrement, j'aborderai le défi que constitue l'élaboration par les pays eux-mêmes de stratégies de réduction de la pauvreté. Les pays africains à faible revenu élaborent, pour la plupart, des stratégies économiques à moyen terme de réduction de la pauvreté dans le cadre d'un processus participatif impulsé par l'Afrique. Celui-ci a essentiellement pris la forme de cadres stratégiques de réduction de la pauvreté, qui ont permis d'élargir la participation et de s'approprier davantage le processus au niveau national et de définir des actions mieux ciblées dans la lutte contre la pauvreté. Des actions remarquables ont été entreprises à cet égard mais il a été déploré en général que ces stratégies ne sont pas toujours intégrées dans les plans et démarches au niveau national mais sont plutôt menées sur la conduite des donateurs. Il n'est pas toujours clair que ces cadres se fondent sur des stratégies de croissance globales. Des questions ont aussi été soulevées en ce qui concerne la légitimité et la conduite du processus de consultation.

Pour relever ces défis singuliers, il est essentiel que les pays africains partagent systématiquement l'information et apprennent les uns des autres. Une initiative qui s'avère utile en ce sens est le Groupe d'apprentissage africain sur les PRSP, convoqué par la CEA et approuvé par le NEPAD. Ce forum rassemble des responsables et des experts africains qui discutent franchement de l'expérience des pays africains en matière de PRSP.Il recense les meilleures pratiques, détermine les contraintes dans les domaines institutionnels et des capacités et recommande les mesures qui s'imposent. Il propose aussi des actions que les Africains et les donateurs doivent mener pour que le processus d'élaboration de ces stratégies contribue de façon optimale à résoudre les défis de développement de l'Afrique.

Deuxièmement, j'aborderai la planification et le suivi des dépenses publiques. La gestion des dépenses publiques en Afrique présente des lacunes qui découlent essentiellement de l'élaboration et de l'exécution des budgets. Dans bien des pays, des dépenses sont effectuées sans ouverture de crédits. Des engagements sont contractés alors que les fonds ne sont pas encore disponibles pour effectuer les paiements. Les livres des comptes et de la situation comptable ne sont pas toujours tenus. La vérification et la préparation des comptes de l'administration centrale sont souvent très tardives. Ces lacunes se traduisent par une mauvaise exécution du budget et entraînent même un dépassement important des déficits prévus.

Si les gouvernements africains veulent réaliser les objectifs de réduction de la pauvreté : ils doivent intégrer les stratégies de lutte contre la pauvreté dans leurs systèmes de gestion budgétaire et financière et faire preuve de transparence, d'efficacité et de responsabilité dans l'utilisation des ressources publiques. Pour instaurer une gestion saine des dépenses publiques, ils ont besoin de mettre en place des dispositions institutionnelles rigoureuses. Que faudrait-il y inclure? Plusieurs éléments :

– Des textes clairs, relatifs à la préparation du budget, prévoyant des règles applicables;

– Un cadre macro-économique et budgétaire à moyen terme soutenable;

– Un budget détaillé excluant toute opération extrabudgétaire;

– Un système de comptabilité efficace permettant de produire à temps des rapports financiers de qualité;

– Des mécanismes de vérification des comptes permettant de s'assurer que les ministères et les divers organismes respectent le règlement financier et rendent des comptes;

– Des méthodes participatives de préparation et d'exécution du processus puisse faire l'objet d'une évaluation indépendante.

Les pays ne peuvent avoir la maîtrise de leurs stratégies de réduction de la pauvreté s'ils ne disposent pas des capacités nécessaires. On peut dire que mettre en place des dispositions institutionnelles sans avoir la capacité de les mettre en œuvre est tout aussi vide de sens. Ce sont les capacités et leur mise en place qui détermineront la marche future.

En ce qui concerne l'assistance fournie par les donateurs, on peut constater que le bilan est contrasté. A certains égards, le système d'acheminement de l'aide présente des dysfonctionnements, en raison de la faiblesse des capacités des États et de la complexité de la communauté des donateurs. C'est pourquoi, une partie importante des dépenses publiques sont souvent financées par un grand nombre d'acteurs extérieurs et la plupart des dépenses ne figurent pas au budget national. La conséquence de cette situation est le grand nombre de visites non coordonnées des missions de gestion de l'aide, les mécanismes parallèles de mise en œuvre, les multiples conditionnalités liées à l'aide et le grand nombre de rapports à fournir et d'activités de suivi à effectuer. Il s'agit là d'autant d'éléments qui pèsent lourdement sur l'administration et occupent une partie importante des services de l'État dans les pays africains et ont un coût élevé.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782370150905
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le NEPAD et les enjeux du développement en Afrique
Auteur
Editeur NENA
Langue FR
Date de publication 01/01/2014

Droits numériques

Ean EPUB 9782370150905
Type de protection Digital watermarking
Ean PDF 9782370153340
Type de protection Digital watermarking
Haut