chargement

L'enjeu du social

éditeur : Uppr Editions
catégories : Sciences humaines et sociales > Sociologie, Sciences humaines et sociales
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
4,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Au cours des trois siècles derniers, nous avons su passer d’un humanisme chrétien théocentrique – qui avait pour mystique la vie éternelle, pour principe culturel le respect des textes sacrés et pour principe politique le droit divin – à un humanisme anthropocentrique dont la mystique est l’intérêt général, le principe culturel, le vivre-ensemble et le principe politique de la République(1). Cette évolution ne tient pas du hasard. Elle répondait au besoin essentiel de vivre ensemble sur un territoire donné et d’en améliorer les conditions de vie, en partageant les bienfaits escomptés de la science et du progrès dans le nouveau monde qui s’annonçait.

Mais ce nouveau monde qui s’en partageait les bienfaits était surtout le monde occidental et les territoires nationaux qui le composaient, jusque-là fruits et objets de guerres incessantes à l’issue desquelles ne prévalaient que la raison du plus fort. C’est à cette échelle que nous pensions l’homme et l’univers.

Science et progrès ont été en vérité bien plus vite et loin que nous ne l’imaginions. Car aujourd’hui, les nouvelles technologies de l’information, de la communication et des transports rendent visible par tous un monde qui est à une autre échelle, dans ses coins les plus reculés et accessibles en quelques heures d’avion, quand il était autrefois limité à nos frontières étroites et aux quelques pays voisins. Chaque habitant terrien voit et vit en direct et en instantané un tsunami, le massacre de toute une population, ou n’importe quel événement de n’importe quel endroit de sa planète. Il voit chaque jour plus de différence et de diversité, plus d’inégalités et d’injustices, d’écarts entre la misère des uns et l’opulence des autres.

Lui qui croyait que ses progrès étaient ceux de l’Humanité toute entière, découvre que sa vision de l’Humanité ignorait les deux tiers de la planète Terre et qu’ils se sont même parfois réalisés à ses dépens. Lui qui pensait l’Homme « universel » au-delà et dans le respect de sa diversité et de ses croyances commence à comprendre que sa vision de l’univers était surtout celle du monde judéo-chrétien, blanc et occidental.

Les conséquences en sont bien sûr un repli identitaire, voire un retour du passé. Les guerres de religions auxquelles voudrait nous ramener le terrorisme, les quêtes identitaires et nationalistes, séparatistes en sont l’expression la plus visible. De même que la défense d’autant plus égoïste qu’inavouée de nos intérêts et nos acquis par la fermeture de nos frontières ou le déni des réalités. Car cette nouvelle échelle du monde qui nous apparaît rend aussi évidents qu’insupportables nos propres échecs et contradictions. Que deviennent nos généreux idéaux d’antan, notre conception universelle de l’Homme, de la démocratie, des libertés ?.. Notre tentation est grande de ne plus les voir ni vouloir universels, au prétexte de respecter des cultures différentes, mais en vérité pour les défendre égoïstement, renvoyant le reste du monde à son « sous-développement ». C’est oublier que, dans ce nouveau monde qui s’annonce, tout semble étroitement lié. L’économie, par sa financiarisation et sa mondialisation avant l’heure, en témoigne, échappant très vite aux contre-pouvoirs nationaux dans lesquels s’épuisent les représentations politiques et nationales et les reléguant à l’impuissance, sans que nul ne s’en aperçoive.

L’heure est à la confusion de nos valeurs et de nos certitudes. Plus que de les imposer ou de les renier, elle nous commande d’en faire rapidement l’inventaire et de les déconstruire. Pour qui, dans ce contexte, prétend penser l’Homme et ses conditions de vie et d’existence, il est temps de repenser les conditions du vivre-ensemble et d’en rechercher de nouveaux moyens au-delà de nos vieilles recettes traditionnelles. Et si notre histoire n’est pas transposable, elle constitue en revanche une expérience dont nous aurions tort de ne pas dresser un inventaire objectif et dans laquelle nous pourrons sans prétention puiser quelques outils. Faire l’inventaire, c’est-à-dire les déconstruire. Déconstruire n’est pas détruire, mais repenser, analyser, critiquer, pour en garder et promouvoir le meilleur à l’échelle de ce que l’on voit et donc sait aujourd’hui et de ce que l’on veut pour demain.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782371680593
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre L'enjeu du social
Auteur
Editeur Uppr Editions
Langue FR
Date de publication 20/06/2016

Droits numériques

Ean EPUB 9782371680593
Type de protection Digital watermarking
Haut