chargement

L'effet BFM - En 40 pages

éditeur : Uppr Editions
catégorie : Actualité et documents
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
4,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Bouc-émissaire et premier bouc

C’est l’histoire d’un bouc-émissaire qui n’a pas volé son sort… BFMTV est devenu l’emblème des dérapages de l’Information en continu parce qu’elle les multiplie, mais aussi parce que sa tête dépasse du lot. Elle est le symbole d’une dérive et d’une réussite. Dans l’audience et dans les esprits, elle écrase la concurrence. Même les tueurs de Charlie et de l’Hypercacher l’ont choisie pour faire leur promotion. C’est la plus regardée. “La Première chaîne d’information de France”, comme le matraque son slogan.

BFM TV n’a pas inventé les bavures de l’Info en continu, mais elle les amplifie… De Itélé à LCI en passant par CNN ou Fox-News aux États-Unis, tout ce qu’on peut dire ou redire nous ramène à la bonne vieille France Info, la fondatrice radio créée en 1988 ; mais BFM est devenue l’incarnation française d’un principe irrésistible : une promesse d’information instantanée. « Être informé à la vitesse d’un journaliste », disait le slogan de France Info, aujourd’hui dépassé. Désormais, avec les réseaux sociaux, le défi est d’aller encore plus vite. Plus vite que les journalistes. Plus vite que la musique. Précéder les événements. Les décrire avant qu’ils ne surviennent.

Prenez l’économie, sujet devenu central : combien de prédictions précises à la virgule, contredites une fois sur deux, puis de débats absurdes sur le mode « soyons sérieux ». Combien de spécialistes pour commenter les conséquences de la croissance de 2020, dont nous ne savons strictement rien, sur la vie de 2030, qui nous échappe encore plus ?

L’Information en continu existe ; on peut l’aimer ou s’en agacer, pointer son ordre ou ou son fatras, son ridicule ou sa puissance, nul n’y échappe, même en jetant sa télé à la poubelle sous prétexte qu’elle en serait une. Car elle ne raconte pas seulement la société, elle la modèle. Elle la transforme. À force de répétition elle impose une vision, avec ses héros, ses salauds, et ses pythies.

L’Information en continu est un monstre familier qui gave son public en se nourrissant de lui. Elle s’est rendue indispensable, vraiment indispensable, au point d’en devenir insupportable, vraiment insupportable. Les bons jours elle raconte l’histoire en direct, avec talent et compétence. Les mauvais elle sollicite les faits, les tire en longueur, les scénarise, elle entreprend de les bloubi-boulguer, de les blablater, de les hystériser, ou carrément de les inventer. Et comme il arrive souvent que les jours fastes se mélangent aux néfastes, nul ne sait plus où il en est.

Cette machine à débiter des infos et des intox jette en vrac sa production. Le mélange est devenu une marque de fabrique, même au niveau mots. Voilà que dans l’univers médiatique se répand “l’Infotainement”, qui concentre “Info” et “Entertainment”, comme l’Auguste loufoque et gaffeur accompagne le clown blanc, digne et sérieux. BFMTV fait donc partie d’un univers qui la dépasse et qu’elle dépasse en même temps, aussi visible que le nez rouge au milieu de la figure du Paf.

Si la «Bfmisation» de la société va jusqu’au bout de sa logique, les débats deviendront des spectacles, les débatteurs des gladiateurs, les grandes idées des coups, les événements des histoires, le temps des instants sans mémoire, et l’appel du 18 juin l’occasion d’un sondage où De Gaulle aurait tort d’aller à Londres puisque la France aurait perdu la guerre, et pas seulement une bataille.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782371681927
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre L'effet BFM - En 40 pages
Auteur
Editeur Uppr Editions
Langue FR
Date de publication 16/05/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9782371681927
Type de protection Digital watermarking
Haut