chargement

Le discours du ressentiment - En 40 pages

éditeur : Uppr Editions
catégorie : Actualité et documents
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
4,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Introduction

La vie est difficile. Nous sommes prisonniers d’un corps fragile, nous devons naviguer avec un esprit limité, nous subissons les injustices des autres et des pouvoirs. Le conflit quotidien entre nos désirs et ceux d’autrui engendre son lot de frustrations et d’humiliations. On va de victoires en défaites, d’enthousiasmes en déceptions, le contentement durable est rare, et les occasions d’accuser la nature et la société ne manquent pas. Mais quand tout va bien, on finit par digérer, puis on continue son chemin le regard tourné vers l’avenir. Il arrive cependant que la plainte ne passe pas et que le ressentiment s’installe.

Qu’est-ce que le ressentiment ? « Le fait de se souvenir avec animosité des maux, des torts qu’on a subis (comme si on les « sentait » encore) » (Le petit Robert). Plus qu’un souvenir inerte, le ressentiment est un phénomène psychologique hybride, tenant à la fois de la mémoire et de l’émotion. Il s’agit d’un souvenir passionnel ou, si l’on préfère, d’une émotion qui dure ; plus encore, qui ne vieillit pas. Cette persistance dans le temps lui confère un potentiel unique qui s’étend bien au-delà des petites misères de l’amertume. Il peut contaminer l’existence individuelle, mais peut aussi laisser son empreinte dans la Culture et l’Histoire. C’est ce deuxième aspect qui nous intéressera ici : non pas tant l’émotion en tant que simple donnée psychologique, mais en tant que principe de production culturelle. Le ressentiment s’éprouve, mais ce qui l’érige en problème éthique, social et historique est le fait qu’il s’exprime, qu’il se traduise par des discours sur les valeurs et le monde.

On doit à Nietzsche d’avoir ouvert ce champ d’investigation. Bien que nous aurons parfois recours à ses analyses célèbres sur l’origine de la morale judéo-chrétienne, cet essai n’en est pas un d’histoire de la philosophie et ne portera pas sur lui à proprement parler. Il n’est pas non plus celui d’un sociologue ou d’un critique de la culture et ne contiendra donc pas de dénonciations spécifiques visant telle doctrine, telle communauté ou tel mouvement en particulier. Il s’agira plutôt de se pencher sur les caractéristiques propres au discours du ressentiment en général, plus exactement sur ses conditions de possibilité, son étendue, ses composantes essentielles et enfin, de façon très modeste – il ne faut pas rêver –, sur la voie de son éventuel dépassement.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782371681941
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le discours du ressentiment - En 40 pages
Auteur
Editeur Uppr Editions
Langue FR
Date de publication 25/05/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9782371681941
Type de protection Digital watermarking
Haut