chargement

Au cœur des islams politiques

éditeur : Uppr Editions
catégorie : Actualité et documents
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
4,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Introduction

Le surgissement de l’islam politique apparaît comme une des grandes questions géopolitiques contemporaines. La simple écriture de l’expression pose d’ailleurs un problème immédiat : faut-il écrire islam ou Islam ? L’islam désigne la religion, l’Islam les pays où le pouvoir se réclame de la loi musulmane. Mais que dire de l’islam politique qui n’est pas religion et qui ne tient pas forcément le pouvoir ? Nous conserverons la minuscule par commodité mais cette simple question d’écriture illustre les nombreuses difficultés soulevées par cet islam politique qui est devenu aujourd’hui une question majeure.

Or, la plupart des commentateurs de la grande presse utilisent plusieurs distinctions courantes : entre un islam « modéré » et un islam « radical », mais aussi entre l’islam sunnite et l’islam chiite. Cela ne suffit pas à expliquer les crises actuelles de l’islam politique et notamment ses expressions les plus radicales et violentes.

Ainsi, l’opposition entre chiites et sunnites, couramment citée comme facteur explicatif des désordres actuels au Moyen-Orient, ne permet pas de rendre compte d’un certain nombre de luttes violentes, par exemple en Égypte (opposition des salafistes au gouvernement des Frères Musulmans conduit par M. Morsi), en Irak (les Kurdes sont sunnites et en lutte contre l’État Islamique – EI) ou en Libye (opposition entre l’EI et la coalition « islamiste » régnant à Tripoli). Dès lors, d’autres grilles d’interprétation doivent être utilisées en complément.

Au sens premier, l’islamisme désigne l’islam politique. Il n’est pas forcément radical ni extrémiste, encore moins systématiquement violent.

Souvent, les « radicaux » se présentent comme des fondamentalistes : ce mot signifie qu’il faut prendre à la lettre le Coran mais aussi les hadiths, ces recueils des traditions orales du prophète. D’une certaine façon, ce sont des littéralistes qui considèrent qu’on ne doit pas « interpréter » le texte sacré. Constatons ici que cette position de principe est en soi une interprétation, paradoxe rarement relevé. Le débat porte alors sur le degré d’application directe de la charia (ensemble des règles révélées) dans la société : s’agit-il d’une inspiration générale du vivre ensemble ou s’agit-il de textes à application directe ? De règles à appliquer à tous, au-delà des croyances, ou seulement par les fidèles ? Cela concerne-t-il la démarche individuelle ou cela affecte-t-il la communauté ? Enfin, la réforme doit-elle venir du bas (la transformation de la société conduit à l’établissement de la charia) ou par le haut (la direction de l’État permet la réforme imposée) ? Comment enfin parvenir à ses fins (activisme politique, activisme missionnaire et prédicateur, activisme violent) ? Autant de questions politiques qui sont au cœur de l’islam politique.

L’islam politique présente des visages fort divers. Cela entraîne énormément de confusion ce qui entrave un bon calcul des rapports de force mais aussi la juste appréciation des lignes stratégiques mises en œuvre par les différents acteurs, étatiques ou non.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782371682146
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Au cœur des islams politiques
Auteur
Editeur Uppr Editions
Langue FR
Date de publication 07/08/2017

Droits numériques

Ean EPUB 9782371682146
Type de protection Digital watermarking
Haut