chargement

Les protestants

éditeur : Beauchesne Éditeur
catégorie : Religion et spiritualité
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
28,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

ABAUZIT Frank - Laïc réformé. Né en 1870 ; mort le 24 janvier 1938. Fils de Théodore Abauzit. Marié à Mademoiselle Peyre. Trois enfants : Pierre, Jean, Lucie.

Professeur de philosophie, traducteur de William James et commentateur de Charles Secrétan, Frank Abauzit a été une des chevilles ouvrières de l'Amitié, Association Chrétienne de Professeurs, qui fut historiquement la première association oecuménique en France.

Frank Abauzit est né à Calvisson où son père fut pasteur pendant 50 ans. Il fait des études de philosophie et reçoit l'influence d'Émile Boutroux. Jeune professeur, il devient connu des milieux intellectuels en traduisant L'Expérience Religieuse de William James (1901), ouvrage qui obtint beaucoup d'échos. D'autres traductions du même auteur suivirent, (la dernière en 1937) ainsi que des oeuvres de poésie anglaise. Abauzit maîtrisait parfaitement l'anglais et était, disait-on, capable de parler 17 langues. Comme philosophe, Abauzit veut concilier liberté et solidarité. Le morcellement de la créature en individus multiples est un résultat de la chute mais l'individu est, en même temps, le moyen de la « restauration », de la « rédemption du monde » parce qu'il est le lieu de la liberté. Abauzit se veut le continuateur et le commentateur du philosophe suisse Charles Secrétan. Il publie en 1922 L'Enigme du monde dans la philosophie de Charles Secrétan. Peu après sa mort, ses amis Charles Baudoin et Pierre Bovet publièrent le travail auquel il avait consacré plusieurs années sur Le problème de la tolérance (1939).

Protestant recherchant le dialogue, F. Abauzit participe activement à l'Union de Libres penseurs et de libres croyants pour la culture morale fondée en 1907. Quelques années plus tard, il en devient le secrétaire général. Après la première guerre mondiale, il est également le secrétaire du groupe L.A.B.C. (ce signe provenait des initiales de ses fondateurs : Laberthonnière, Abauzit, M. Boegner et l'helléniste A. Croiset) qui cherche à mettre « en contact des représentants des confessions religieuses, de l'idéalisme laïque et de l'humanisme spiritualiste » (M. Boegner). On y traite notamment de « l'idée de Dieu ». Les débuts de l'oecuménisme vont s'enraciner dans ce terreau. Ainsi naît en 1926 une « Association Chrétienne de Professeurs » ou l'Amitié (du nom de son Bulletin). Abauzit participe à sa création et devient le rédacteur de son Bulletin. Peu à peu, cependant la tendance plutôt chrétienne-sociale qu'il représente sera supplantée par des préoccupations plus interconfessionnelles.

Après avoir été professeur de philosophie à Alès, Nice, Valence et Thonon, Abauzit prend sa retraite dans cette dernière ville et y décède au début de 1938.

Jean BAUBÉROT.

ADAM Jean (Johann) — Pasteur et historien du protestantisme alsacien. Né à Barr le 12 mai 1867 ; mort à Dorlisheim le 14 janvier 1937.

Fils de Frédéric Adam, viticulteur, et de Dorothée Lang. Il fit ses études de théologie à Strasbourg de 1888 à 1892, ainsi qu a Genève de 1892 à 1893, et fut ordonné pasteur le 26 mars 1894. Le 14 août 1894, il épousa Anna Frey, fille d'un aubergiste de Colmar. Après deux années de pastorat à Bouxwiller, il obtint la paroisse de Dorlisheim qu'il desservit pendant quarante ans, étant en même temps inspecteur ecclésiastique de l'inspection de Saint-Thomas de 1914 à 1936. En 1917, il devint docteur honoris causa de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg.

Très tôt, il s'intéressa à l'histoire du protestantisme alsacien et publia, dès 1897, avec August Ernst, la Katechetische Geschichte des Elsasses bis zur Révolution, dans laquelle il traitait les catéchismes des territoires protestants de l'Alsace, en-dehors de ceux de Strasbourg, étudiés par Ernst. La synthèse de ses recherches, il la donna dans deux volumes fondamentaux, qui, tant par la clarté de l'exposition que par l'abondance des détails puisés aux meilleures sources, resteront pour de nombreuses années encore les ouvrages de base indispensables : Evangelische Kirchengeschichte der Stadt Strassburg bis zur franzôsischen Révolution, Strasbourg, 1922 et Evangelische Kirchengeschichte der elsàssischen Territorien bis zur franzôsischen Révolution, Strasbourg, 1928.

De 1929 à 1934, il réunit les matériaux concernant l'histoire des anabaptistes et autres dissidents en Alsace jusqu'en 1660, pour la collection des Quellen zur Geschichte der Tàufer du « Verein fur Reformationgeschichte », pour les membres duquel il était le correspondant toujours efficace en ce qui touchait la Réforme en Alsace et les si riches archives strasbourgeoises ; ses copies, revues et complétées, n'ont encore paru qu'en partie : Quellen zur Geschichte der Tàufer, Bd VII & VIII., Bd XV & XVI : Elsass I-IV : Stadt Strassburg, 1522- 1552, Giitersloh, 1959-1960, 1986-1988. Il rendit un autre grand service aux chercheurs en continuant le classement et en publiant l'Inventaire des Archives du Chapitre de Saint-Thomas de Strasbourg, Strasbourg, 1937. Il avait de plus réuni les matériaux pour une « Sériés pastorum Alsatiae », qui repris et augmentés par Albert Kuntz, puis par Marie-Joseph Bopp, ont été publiés par ce dernier sous le titre : Die evangelischen Geistlichen und Theologen in Elsass und Lothringen von der Reformation bis zur Gegenwart, et Die evangelischen Gemeinden und Hohen Schulen in Elsass und Lothringen von der Reformation bis zur Gegenwart, Neustadt an der Aisch, 1959-1961 et 1963-1965. (La notice complète a paru dans le volume « Alsace » du Dictionnaire du monde religieux dans la France contemporaine, Paris, 1987, p. 38-39).

Jean ROTT.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782701019314
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Les protestants
Auteurs , ,
Editeur Beauchesne Éditeur
Langue FR
Date de publication 01/09/2011

Droits numériques

Ean PDF 9782701019314
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782701012612
Haut