chargement

Les nouvelles théologies protestantes dans le Pacifique Sud - Etude critique d'un discours religieux et culturel contemporain

éditeur : Karthala
catégorie : Religion et spiritualité
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Digital watermarking
22,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

PREFACE

Si l’on cherche à désigner une théologie chrétienne, celle-ci est généralement associée à une confession – catholique, orthodoxe, protestante –, à un théologien phare – Saint Thomas-d’Aquin, Calvin, Luther –, ou encore à une notion biblique voire sociologique : ainsi la théologie de l’espérance, la théologie de la croix et la théologie du monde, la théologie politique, la théologie féministe, etc. Mais on parle plus rarement de théologie d’un pays ou d’un continent. On ne trouve guère de références explicites à une théologie française ou européenne, sans doute parce que la théologie chrétienne, sous sa forme académique actuelle, est née là... jadis.

Depuis quelques décennies cependant, on n’hésite plus à parler de théologies africaine, asiatique, latino-américaine, océanienne, parce que la théologie véhiculée d’Europe dans ces continents au temps de la mission a posé un certain nombre de problèmes de compréhension, d’interprétation et d’adaptation aux docteurs et aux pasteurs issus de ces continents n’ayant pas forcément accompli tout ou partie de leurs études en Europe. La première de ces théologies contextuelles, selon la formule consacrée, fut dans les années 1960, la théologie latino-américaine, la fameuse théologie de la libération, suivie quelques années plus tard des premiers essais de théologie issus de l’Asie et de l’Afrique1. Les dernières nées nous viennent de l’océan Pacifique. Non que cette région du monde accuserait un certain retard par rapport aux autres continents, mais parce l’oralité étant plus pratiquée ici qu’ailleurs, les travaux écrits issus du « continent liquide » sont plus rares et moins connus, surtout en français. C’est tout le mérite du livre que Gilles Vidal consacre aux théologies contextuelles du Pacifique, plus précisément de la partie Sud du continent, la Polynésie (Ma’ohi) et la Mélanésie (Kanak). C’est un livre original fondé sur une très abondante littérature dont une grande partie en anglais traduite par ses soins, et sur une connaissance inédite des théologies contextuelles du Pacifique-Sud. Comme Gilles Vidal le rappelle dans son introduction, son activité professionnelle l’a conduit sur son terrain d’étude, puisqu’à deux reprises entre 1988 et 1990, puis entre 2003 et 2007, il a été enseignant dans les îles Loyauté, de français à Maré puis de théologie à Lifou. C’est au cours de ces séjours qu’il a commencé à s’intéresser aux théologies contextuelles dans cette région, intérêt concrétisé en 1999 par un mémoire de diplôme en théologie intitulé Le Collège Théologique du Pacifique de Suva à Fidji présentée à l’Institut protestant de théologie – Faculté de Montpellier. Puis à quatre reprises, Gilles Vidal a conduit des recherches dans cet institut de théologie de Fidji ainsi que dans d’autres, à Samoa, à Tahiti, en Australie, à la bibliothèque de la ville de Wellington en Nouvelle Zélande et à celle du St. John’s College d’Auckland où se trouvent les archives de la mission anglicane. Le présent livre est une version adaptée d’une thèse de doctorat en histoire contemporaine et en théologie protestante soutenue à l’Université Paul- Valéry de Montpellier en 2011, Les théologies contextuelles dans le Pacifique Sud au XXe siècle. Analyse des conditions de production d’un discours religieux en situation, qui a reçu la plus haute mention.

Ce travail se rattache aux études postcoloniales et postmissionnaires dans lesquelles le concept de contextualisation est central. Forgé dans les années 1970 dans le cadre du Theological Ecumenical Funds du Conseil oecuménique des Églises, ce concept s’est imposé au moment où la majorité des théologiens constituant ce groupe passait des mains des théologiens du Nord à ceux du Sud. Dans la première partie de l’ouvrage, autour des trois figures emblématiques de Sione Amanaki Havea, Sevati Tuwere et Ama Amamele Tofeano, l’auteur propose de repérer comment a émergé, chez des théologiens du Pacifique formés aux traditions théologiques méthodiste, réformée, congrégationaliste héritées de la mission, cette approche théologique nouvelle. Elle succède à celle d’indigénisation qui avait eu cours dans la dernière phase de la période coloniale. Ces trois figures représentent chacune une décennie de la contextualisation. Dans les années 1970, Havea illustre le temps de l’hésitation tant les tensions étaient fortes entre un passé idéalisé et un présent de crise, et entre « une voie du Pacifique », la Pacific Way en tout début d’élaboration, et la persistance des schèmes occidentaux. Dans les années 1980, Tuwere incarne le temps de l’affirmation identitaire de la Pacific Theology. Dans les années 1990, Tofeano représente l’élaboration du paradigme d’une éco-théologie qui serait la voie propre au Pacifique-Sud. Il s’agit donc de théologies locales, autrement désignées « théologies du génitif », comme il en émerge partout ailleurs, car jamais, ces théologies ne se détachent de leur contexte, ce qui peut nous les rendre étrangères. Mais Gilles Vidal s’attache à montrer qu’elles peuvent prendre rang dans « une chaîne de théologies locales » (Robert Schreiter), aux côtés des théologies occidentales, à condition qu’ici comme ailleurs, elles veuillent bien dialoguer entre elles.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782811115524
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Les nouvelles théologies protestantes dans le Pacifique Sud - Etude critique d'un discours religieux et culturel contemporain
Auteur
Editeur Karthala
Langue FR
Date de publication 29/03/2016

Droits numériques

Ean PDF 9782811115524
Type de protection Digital watermarking
Ean papier 9782811115517
Haut