chargement

Agrégat de face Un livre "d’attaque" qui "écale la langue". La leçon de Celan est retenue, sert de point de veille. Victor Martinez avance à grands pas, de manière toute personnelle.

éditeur : publie.net
catégorie : Poésie, Théâtre et Correspondance > Poésie
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

MULTI

Formats inclus : PDF, STREAMING, EPUB
Sans DRM
3,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Ce livre serait à lire comme une suite d’accords complexes et riches, non classables, simultanés. Cette composition permet à ces poèmes, courts, coupants, resserrés, d’affirmer la nécessité du refus. Le sens n’est pas plein, la rupture n’est pas simple faille. Au centre du poème, de toute parole authentiquement elle-même, il y a cette lutte entre ce qui permet d’accéder à une forme et ce qui l’excède et la ravine, l’use, la corrompt, l’érode. Les contraires s’allient sans s’unir, la nuit aveugle et c’est le meilleur moyen de voir la lumière. Il ne s’agit surtout pas de résoudre cette division, mais de la maintenir vive. Dans cet intervalle, la signature du nom est aussi une décision : l’absence pure est comme la germandrée, cette plante vivace méditerranéenne aux feuilles opposées (d’un vert sombre sur la face supérieure, pus claires sur la face inférieure) qui rejoint l’amande chère à Paul Celan : « amande oubliée, amande qui libères, détonateur qui tais, attentat sans bruit »...

On mesurera l’importance d’un tel texte aujourd’hui. On saisira mieux le travail en cours d’un des poètes les plus pertinents et les plus exigeants de sa génération.

Victor Martinez est né à Perpignan en 1970. Il a publié plusieurs livres de poésies dont : Photogrammes (L’arbre à paroles, 2001) ; Terre seconde (N&B, 2002) ; Angle de vue (L’arbre à paroles, 2004) et Poème de l’eau (L’arbre à paroles, 2009). Il est également traducteur d’Antonio Machado ( De l’essentielle hétérogénéité de l’être Rivages, 2003), et de Juan Ramón Jiménez ( Journal d’un poète jeune marié, Librairie La Nerthe éditeur, 2008). Il a aussi publié dans plusieurs revues de poésie dont L’étrangère. Il est l’un des meilleurs spécialistes de l’œuvre d’André du Bouchet.

FR

Quelques liens :

http://www.maisondelapoesie.com/index.php?page=victor-martinez-poete-francais
http://www.fissile-editions.net/AUTEURS/martinez.html
http://www.lmda.net/din/tit_lmda.php?Id=62568
http://romanitas.uprrp.edu/espanol/volumen2/martinez.html
http://www.cipmarseille.com/auteur_fiche.php?id=1988
http://poezibao.typepad.com/poezibao/2009/09/poezibao-a-re%C3%A7u-n92-dimanche-6-septembre-2009.html
http://www.fabula.org/actualites/article28293.php
http://www.paperblog.fr/1942793/journal-d-un-poete-jeune-marie-de-juan-ramon-jimenez-lecture-d-auxemery/

Lire la suite...

Du même auteur

Babel Heureuse

Gwen Catalá Éditeur - 11 avril 2017 - Histoire de l'art et essais
Revue poétique semestrielle dirigée par François Rannou et l’éditeur Gwen Catalá, Babel Heureuse se veut un carrefour des langues et des arts, du mouvant, écho de la parole dite.Elle ambitionne de devenir une référence de la création poétique contemporaine, donnant voix aux je...
12,99 €
Acheter

Commentaires des lecteurs

9782814503113
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Agrégat de face - Un livre "d’attaque" qui "écale la langue". La leçon de Celan est retenue, sert de point de veille. Victor Martinez avance à grands pas, de manière toute personnelle.
Auteur
Editeur publie.net
Langue FR
Date de publication 13/03/2010
Nombre de pages 34

Droits numériques

Ean MULTI 9782814503113
Type de protection Aucune
Haut