chargement

Le Shnorrer de la rue des Rosiers Voilà, par le détail, ce que transmit Stanislaw Marynarz à Stanislaw le Shnorrer, récit qu’il faut tenir pour vrai, auquel rien n’a été ajouté...

éditeur : publie.net
catégories : Sciences humaines et sociales > Histoire, Sciences humaines et sociales
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

MULTI

Formats inclus : EPUB, STREAMING, PDF
Digital watermarking
4,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Comment regarder devant soi sans assumer le passé ? Le travail de l'espoir inclut ce perpétuel retour de la mémoire, et ce qui nous en revient à charge.

Les grands récits de la déportation et des camps de la barbarie nazie portent à sa plus extrême radicalité ce qui nous est légué d'expérience humaine, d'une part irréductible de notre propre condition, dont nous sommes tous porteurs.

Ce que nous sommes, nous le devons aussi à ces récits où on regarde le bourreau en face, qu'il s'agisse de L'Espèce humaine de Robert Antelme, des J ours de notre mort de David Rousset, du Si c'est un homme de Primo Levi de tant d'autres.

Le Shnorrer de la rue des Rosiers est un livre humble. Par son personnage, puisque le Shnorrer, en yiddish, c'est le mendiant "professionnel" et le rôle qu'il joue dans la communauté. Mais c'est la posture de Michèle Kahn qui définit aussi cette humilité : on vous confie un récit, et votre tâche est de rendre collectif ce récit, collective la mémoire de ce récit.

Les ghettos juifs dans les capitales d'Europe avant la seconde guerre mondiale, l'irruption de la catastrophe, la façon dont on résiste et s'organise dans l'extrême devenu quotidien, et la mort une mécanique. Nous connaissons ces figures, parce que nous avons déjà lu des témoignages et des récits sur l'univers concentrationnaire. Mais chaque récit en rejoue en entier la condition, la question sans réponse.

Humble, enfin, par cette rue des Rosiers : on la connaît bien, à Paris. Les derniers survivants s'éteignent progressivement. C'est à nous désormais de tenir parole, leur tenir parole. Le génocide nazi pourrait sembler un événement loin de notre présent, loin de notre espace : le Shnorrer vient nous dire que c'est ici, maintenant, que c'est l'autre devant vous.

Alors oui, continuer d'accueillir, lire et faire lire.

FB

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782814504011
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le Shnorrer de la rue des Rosiers - Voilà, par le détail, ce que transmit Stanislaw Marynarz à Stanislaw le Shnorrer, récit qu’il faut tenir pour vrai, auquel rien n’a été ajouté...
Auteur
Editeur publie.net
Collection Temps Réel
Langue FR
Date de publication 30/01/2011
Nombre de pages 261

Droits numériques

Ean MULTI 9782814504011
Type de protection Digital watermarking
Haut