chargement

Morvan Lebesque

éditeur : Coop Breizh
catégorie : Histoire > Histoire de France
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
7,49 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Introduction

Pour qui s’intéresse à la revendication politique identitaire en Bretagne, au « mouvement breton », Morvan Lebesque est un nom familier. Il est en effet l’auteur de l’un des principaux ouvrages politiques sur la question : Comment peut-on être breton ? – Essai sur la démocratie française. Bien qu’il soit paru en 1970, et constamment réédité depuis, ce livre continue de servir de référence à nombre de militants bretons. Il est vrai que le corpus idéologique développé par le mouvement breton peut sembler maigre en matière éditoriale : peu d’ouvrages de théorie politique, peu aussi de témoignages de militants. Dans un article récent, le fondateur du syndicat étudiant Dazont dans les années 1990, Christian Demeuré-Vallée, faisait d’ailleurs ce constat : « S’il fallait, aujourd’hui en 1997, citer un ouvrage à quelqu’un qui souhaite s’initier à la problématique bretonne, la plupart d’entre nous citeraient l’ouvrage de Morvan Lebesque, Comment peut-on être breton ? un livre de 1970. Cela signifie que, depuis 1970, aucun ouvrage politique – si tant est que ce dernier soit politique – de référence n’a vu le jour alors que la Bretagne a beaucoup évolué depuis. »

Comment peut-on être breton ? possède aussi la caractéristique d’avoir touché un public plus vaste que le seul mouvement breton. Dans les six premiers mois de 1970, Morvan Lebesque indiquait en avoir vendu plus de dix mille exemplaires. Depuis, il s’en est vendu plusieurs dizaines de milliers, notamment depuis sa réédition en format de poche. Le fait qu’il soit édité par une des plus importantes maisons d’édition parisienne n’est pas étranger à ce succès. Comment peut-on être breton ? a eu aussi un impact dans la classe politique traditionnelle Ainsi, en 1997, le maire socialiste de Rennes, Edmond Hervé le qualifie de « livre important » qui a alimenté sa réflexion sur l’identité bretonne. La notoriété de l’auteur, Morvan Lebesque ayant été un des chroniqueurs les plus populaires du Canard enchaîné, a aussi contribué à la diffusion de son ouvrage. Pour Ronan Leprohon, fondateur de l’Union démocratique bretonne (UDB), Morvan Lebesque était « la référence morale de la gauche française dans les années 1960 ». Intellectuel reconnu dans les milieux littéraires parisiens, Morvan Lebesque apparaît donc comme une des figures qui ont contribué à ancrer l’idée bretonne à gauche à la fin des années 1960, même si son décès précoce l’a empêché d’être un acteur du débat politique qui s’est développé dans la décennie suivante.

Morvan Lebesque représentait donc, il y a peu encore, une sorte d’icône pour les mouvements politiques bretons, une caution de gauche rassurante. Pourtant, ces dernières années, de violentes attaques se sont déchaînées contre lui. Ainsi, dans Le Monde comme si, Françoise Morvan écrit : « On ne lit, bien sûr, pas l’essai de Morvan Lebesque du même œil quand on connaît ce dont il parle. Sachant qu’il a dirigé Breiz Atao pendant deux ans avec Debauvais (…) » Selon elle, Comment peut-on être breton ? « pourrait bien s’appeler La Démocratie en sous-titre, car il s’agit d’une charge contre la “démocratie française”, c’est-à-dire contre les principes républicains – dans la droite ligne de Breiz Atao, sauf que Breiz Atao se disait antidémocratique (…) ». Dans un article paru en juin 2004 dans l’hebdomadaire satirique nantais La Lettre à Lulu, Théodore Botrytis rappelle que Lebesque, en 1931, a appartenu au mouvement et à la revue Breiz da zont « macérant dans un national-socialisme très tendance ». Il se penche aussi sur l’attitude de Morvan Lebesque pendant la Seconde Guerre mondiale et sa collaboration à L’Heure bretonne, au Petit Parisien et à Je suis partout : « Il n’y est pas employé comme enfant de chœur, mais comme journaliste. Il a la trentaine. Pour des erreurs de jeunesse, on repassera. » Le journaliste de La Lettre à Lulu, comme Françoise Morvan, développent la thèse que Morvan Lebesque n’a jamais été un homme de gauche mais serait en fait un raciste et un partisan du nazisme depuis les années 1930, des convictions qu’il aurait camouflées sous un vernis libertaire.

Lire la suite...

Du même auteur

Le dossier FLB

Coop Breizh - 1 novembre 2006 - Histoire de France
Extrait Introduction 1964. On s’agite dans le Mouvement pour l’organisation de la Bretagne (MOB), une formation qui milite pour la reconnaissance des droits historiques, institutionnels et culturels de la Bretagne. Des jeunes viennent de faire scission pour fonder l’Union démo...
9,99 €
Acheter

Commentaires des lecteurs

9782843467639
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Morvan Lebesque
Auteur
Editeur Coop Breizh
Langue FR
Date de publication 01/05/2007

Droits numériques

Ean EPUB 9782843467639
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782843463051
Haut