chargement

Faune utile des bords de champs

éditeur : Editions France Agricole
catégorie : Techniques et informatique
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
38,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Les nichoirs

Pour pallier le manque de cavités naturelles (vieux arbres, murets, bâtiments désaffectés…), des nichoirs fabriqués de main humaine seront souvent appréciés par la gent ailée, même les chouettes ! Ce sera notamment le cas de la chouette chevêche, qui pourra s’installer dans ce qu’on appelle un nichoir boîte : une simple boîte (parallélépipède vertical) munie d’un toit amovible permettant un nettoyage annuel et un orifice d’entrée/envol sur la face avant. Le diamètre de cet orifice est d’importance, car il conditionne l’espèce hôte. Pour une chevêche, le diamètre conseillé est de 7 cm. En comparaison, pour une mésange bleue, c’est plutôt 2,5 cm. On parle de diamètre, mais pour les chouettes l’ouverture peut très bien être un rectangle. Un conseil, particulièrement pour les nichoirs à chouette chevêche : une tôle de zinc pour couvrir le toit. Cela dissuade les prédateurs comme la martre ou la fouine.

Même si la chouette effraie niche naturellement à même le sol d’un grenier désaffecté, un nichoir boîte peut aussi faire son bonheur (Photo 4-15). Il faut dire que de nombreux clochers, qui faisaient auparavant son logis, ont malheureusement été grillagés, lui en interdisant l’accès. C’est d’ailleurs une des causes de son déclin. Pour l’effraie, les dimensions de l’ouverture seront plutôt de l’ordre de 15 à 20 cm. La taille du nichoir est importante : trop petit, il ne pourra pas accueillir une chouette et sa nichée. Le nichoir n’est pas forcément carré mais de préférence rectangulaire ; la plus petite dimension sera de 40 à 50 cm ; la plus grande, au minimum de 60 à 70 cm. Une effraie, par exemple, peut avoir, en moyenne, 6 à 7 poussins. Il leur faut donc un minimum d’espace ; autrement, lorsqu’ils grandissent, certains poussins qui se sentent trop à l’étroit risquent de sortir plus vite que prévu…

Le plus simple est une construction en bois dont l’extérieur sera traité pour résister durablement aux intempéries, mais il existe aussi dans le commerce des matériaux plus pérennes de type béton de bois ou résine qui offrent aussi l’avantage d’assurer une meilleure protection de la nichée vis-à-vis des prédateurs (chats tout particulièrement).

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782855575063
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Faune utile des bords de champs
Auteur
Editeur Editions France Agricole
Langue FR
Date de publication 01/01/2016

Droits numériques

Ean PDF 9782855575063
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782855574769
Haut