chargement

Aromathérapie pour les ruminants

éditeur : Editions France Agricole
catégorie : Techniques et informatique
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
36,00 €
Lecture multi-support

Résumé

Un peu d'histoire

Les premières utilisations des huiles essentielles remontent à environ 5 000 ans avant notre ère. Si on utilisait déjà des alambics en terre cuite au Pakistan, il y a 7 000 ans, c’est en Chine (– 4000) et en Égypte (– 3000) que se sont vraiment développés l’extraction et l’usage des huiles essentielles. Les Égyptiens utilisaient les huiles de cèdre, cannelle, nard, myrrhe et encens pour embaumer leurs morts. En effet, l’embaumeur enveloppait le corps avec des bandelettes enduites de « comi », préparations à base d’huiles essentielles, pour lui assurer une conservation éternelle. L’histoire raconte que les égyptologues, en « déballant » la momie de Toutankhâmon, sentirent les effluves des huiles 3 000 ans plus tard. Ceci n’est pas une histoire inventée, puisque Christian Escriva nous confirma lors d’un stage que l’un de ses amis, invité au « débandage » d’une momie sortie d’un sarcophage, sentit immédiatement l’odeur d’huile essentielle de ciste ladanifère…

Mille ans avant notre ère, les Grecs utilisaient déjà les huiles essentielles. Il est amusant de constater que de nouveaux choix d’huiles essentielles pour les animaux s’appuient actuellement sur les travaux d’Hippocrate (460-377), fondateur de la loi des quatre éléments qui relie les quatre principes élémentaires (eau, air, terre, feu) aux quatre humeurs du corps et aux quatre tempéraments. Les éleveurs du troisième millénaire doivent choisir la bonne huile qui convient au tempérament de leur vache !

C’est en 1000 apr. J.-C. que le médecin perse Avicenne, « Prince des Philosophes », améliora la distillation en inventant le serpentin réfrigérant, de manière à mieux séparer les composants volatils (constituant l’huile essentielle) de l’eau de distillation (hydrolat).

Au Moyen-Âge, les apothicaires s’appelaient aromatherii, preuve de l’importance des huiles essentielles pour les soins des malades. Plus tard, « le vinaigre des quatre voleurs » acquit ses lettres de noblesse quand les quatre détrousseurs de cadavres morts de la peste avouèrent, en échange de leur vie sauve, le secret de la composition à base de sauge, basilic, romarin, ail menthe, cannelle et muscade.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782855575476
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Aromathérapie pour les ruminants
Auteur
Editeur Editions France Agricole
Langue FR
Date de publication 01/01/2017

Droits numériques

Ean PDF 9782855575476
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782855574882
Haut