chargement

Bohemia

éditeur : Michel de Maule
catégorie : Romans et nouvelles > Littérature française
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
14,00 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

II

La lumière enlace mes ombres. Bruissement d’ailes, un souvenir passe et je les entends, ils parlent tous en même temps, tant de choses à se dire : ma famille.

« Regardez-la ! un vrai tchirklo ! »

Je venais d’être malade.

« C’est vrai qu’on dirait un petit oiseau ! » renchérit Rani, la plus frêle des grands-mères. on la disait guérisseuse. Des jours près de moi à me veiller. elle n’avait pas été la seule, un quatuor de femmes mélopant leurs prières.

C’était la saison des fleurs de sureau. Quittant un chemin de campagne pour un fourré, un fil de fer barbelé avait serré ma cheville. Quelques jours plus tard, ma jambe était enflée.

Un brave homme ce doktari : « Je ne peux rien assurer, chuchotait- il, mais elle peut perdre l’usage de sa jambe. »

Une piqûre et puis plus rien, un long sommeil jusqu’au moment où la fièvre m’avait quittée.

« Elle est redevenue agile, reprit une autre voix. »

C’était marika, la soeur de mon père, des sillons profonds ravageaient sa peau brune.

« Nos rigoles à sanglots », les appelait mami Rani. Pourtant, je ne les ai jamais vues pleurer. Leurs larmes devaient être d’avant.

« Ça aurait dû se passer comme nous sur la route ! »

« Quoi, mami ? »

Elle détourna la phrase : « ma pauvre’tite fille, t’as pas trop de force. c’est la faute à ta mère à pas suivre les vieilles habitudes. »

En posant une serviette mouillée sur mon front, Rani regarda son mari. Grand-père approuvait. De ce qu’il appelait les embrouilles de femmes, il se méfiait. Sa stratégie était d’être d’accord, enfin presque, parce que si les nerfs le travaillaient…

Haussant les épaules, Katrin, la mère de mama, lui envoya : « Que les temps n’y étaient plus ! et que c’était pas plus mal ! »

Regardant au loin, elle ruminait d’autres réponses. Ses pensées ont dû lui porter peine, puisqu’elle est sortie. Tante marika en profita : « T’as raison Rani ! comment qu’on faisait nous, hein ! »

Dans l’eau fraîche d’une rivière, les nouveau-nés étaient baignés, séchés, badigeonnés d’une mixture au brou de noix. S’ils en réchappaient, ils ne pouvaient être que forts.

Je suis donc arrivée dans ce monde au chpitala. À ce qu’il paraît, mami Rani le regretta toujours à cause de la santé que je n’avais pas.

L’hôpital fut une révolution. mama en gardait un bon souvenir. on l’avait dorlotée. À son retour, les familles s’étaient réunies, celle de mon père des Gatchkene Manush et la sienne, des Piemontese, stricts sur la morale, mami Katrin tout habillée de noir.

De tous nos grands silences, celui de la naissance enveloppe de pudeur des millénaires. Hi tchuranes, secret de femmes, douleurs et sang, éloigner les hommes, leur offrir du mensonge, tout pour leurs rêves.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782876236035
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Bohemia
Auteur
Editeur Michel de Maule
Langue FR
Date de publication 01/01/2014

Droits numériques

Ean PDF 9782876236035
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782876235151
Haut