chargement

Super Tragique

éditeur : Textes Gais
catégories : Romans et nouvelles > Littérature française, Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Digital watermarking
9,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Le jour où j’ai appris que le père Noël n’existait pas, je me suis demandé si mes parents étaient mes vrais parents finalement. Je n’étais plus à un mensonge près. J’avais été victime d’une grosse arnaque, il était louable de tout remettre en cause. Absolument tout. Dès lors, si le vieux qui se faufile dans les cheminées de Palm Spring à Osaka était une supercherie internationale, qui étaient réellement les deux individus qui m’entouraient à table et qui me forçaient à manger du foie de veau ? C’était la pagaille dans ma tête et j’en voulais à la terre entière. Tout devenait suspicion, méfiance, sujet à débat. Je doutais, donc j’étais.

Le père Noël n’existe pas, c’est le premier choc émotionnel de tout être humain, bien avant de découvrir que les animaux ne sont pas doués de parole. C’est le premier pas vers l’âge adulte, car grandir c’est tirer un trait brutalement sur la féerie. Dans la foulée, j’ai appris qu’aucune petite souris ne faisait du zèle dans le capitalisme ni qu’aucune cloche en chocolat ne semait des œufs avec minutie dans le jardin. C’était un monde qui s’écroulait et c’était trop pour mes épaules de jeune homme en devenir.

Les adultes sont vraiment cruels ; ils nous font croire à des possibilités qui dépassent le commun des mortels, mais tant que ça nous arrange, on a la foi. Et puis, un jour, alors qu’on est relativement bien dans ses baskets et qu’on n’emmerde personne, on nous sabote, on nous ramène à des réalités glaciales, on nous extirpe d’un endroit pour nous catapulter dans un autre. J’apprenais que le père Noël n’existait pas et je devais finir mon foie de veau avant d’aller réviser mes tables de multiplication. J’ai vécu cette période de ma vie comme un homicide volontaire prémédité. Mon corps était lacéré, mon cœur déchiré.

Le jour où j’ai appris que le père Noël n’existe pas est le jour où j’ai commencé à douter de tout. On m’avait appelé « beau bébé » ; on m’avait raconté des histoires, des contes avec des fins magiques ; mais l’expérience m’a prouvé que rien ne se passe comme prévu. Tout le monde ne se marie pas et n’a pas beaucoup d’enfants. Déjà, pour commencer, tout le monde n’est pas hétérosexuel, et ça, dans les contes, on oublie un peu trop souvent de le dire. Quand j’ai découvert que je préférais les garçons, j’ai eu tout à apprendre, à faire ou à défaire, et seul bien sûr, car même dans « Blanche-Neige et les sept nains » on ne précise rien à ce sujet. Et pourtant, tous ces hommes de petite taille, qui vivent ensemble et qui partagent la même chambre, doivent bien être concernés par la sexualité. De même, tous les princes à la mâchoire carrée n’ont pas forcément envie d’une blondinette aux cheveux qui refoulent la camomille. Certains préfèrent un pirate mal rasé qui dégoupille une capsule de bière avec les dents. C’est viril, ça sent la sueur et le musc. « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants », ça ne se passe pas forcément comme ça. On nous focalise sur un aboutissement, un couronnement, mais toutes les fins ne sont pas aussi fantastiques. Les homosexuels sont absents des contes de fées pour ne pas faire peur aux enfants, le grand méchant loup doit être bien suffisant, ou alors on présuppose que les histoires ne se terminent jamais bien pour eux. Les homosexuels ne se marient pas et n’ont pas beaucoup d’enfants.

Il faut arrêter avec la dépendance aux rêves, elle mine les adultes que nous sommes. Si on n’était pas drogué d’images et d’idées flamboyantes dès le plus jeune âge, moins durs seraient le renoncement et l’accès à la vie réelle parfois. Non, le père Noël n’existe pas, et j’ai des doutes en ce qui concerne le prince charmant. Je pensais l’avoir trouvé mais ça fait trois mois que Hugo m’a quitté. Quand il m’a dit : « C’est fini, bonhomme », ce n’était pas sur une licorne mais devant notre four à micro-ondes multifonctions.

Aujourd’hui, je suis un parmi des millions, pédé et célibataire. Je vis dans un studio, je galère dans mon boulot, je circule en métro. Et si je ferme les yeux, à quoi je rêve ?

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782914679923
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Super Tragique
Auteur
Editeur Textes Gais
Langue FR
Date de publication 01/09/2007

Droits numériques

Ean EPUB 9782914679923
Type de protection Digital watermarking
Haut