chargement

Moebius. No. 154, Été 2017 Mais l’ennui nous prend parfois par surprise, comme une mélancolie, le retour de cet antique amour du réel

éditeur : Moebius
catégories : Romans et nouvelles, Littérature sentimentale > Romance LGBT
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Digital watermarking
6,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Mais l’ennui nous prend parfois par surprise, comme une mélancolie, le retour de cet antique amour du réel provient de Ce que dit l’écorce de Nicolas Lévesque et Catherine Mavrikakis et titre le numéro d’été de Mœbius, dirigé par Jean-Philippe Michaud et Chloé Savoie-Bernard. L’ennui est-il l’occasion de retrouver dans le réel un éclat de vie qui nous aurait échappé dans le temps? Faire un pas de côté vers la mélancolie, laisser errer son âme l’instant de retomber, peut-être, amoureux du présent, c’est à cela que vous convie quatre prosateurs et dix poètes. Dans cet entre-deux temporel, ils ont les pieds sur un tremplin qui peut les mener au mieux comme au pire, avec devant les yeux l’encre de la mélancolie, et la perte comme moteur. Retrouvez aussi dans ce numéro, Jean-Marc Beausoleil et Laurence Pelletier dans la rubrique « les  yeux fertiles » et la « lettre à un écrivain vivant » de Pierre-Luc Landry à Nicholas Giguère.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782924781050
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Moebius. No. 154, Été 2017 - Mais l’ennui nous prend parfois par surprise, comme une mélancolie, le retour de cet antique amour du réel
Auteurs , , , , , , , , , , , , , , , ,
Editeur Moebius
Collection Moebius
Langue FR
Date de publication 20/07/2017
Nombre de pages 136

Droits numériques

Ean PDF 9782924781050
Type de protection Digital watermarking
Haut