chargement

En tout !

éditeur : M.E.O.
catégorie : Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB (Format recommandé)

Adobe DRM
8,99 €

PDF

Adobe DRM
8,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

1971

1

Quelques mots hurlés à l’oreille, je me penche vers son visage, je lui dis à quel point elle me plaît, elle éblouie par le spot oblique, elle à la peau si mate. Nos mains se frôlent, presque par hasard, sur la barre chromée qui encercle le bar, ni elle ni moi ne songeons à les déplacer, nous restons à détailler nos doigts accolés, leur mécanique, et ceci nous fait sourire. Puis sa main se dégage, elle saisit une orange sur le comptoir, m’entraîne sur la piste, viens danser, elle coince le fruit entre nos deux fronts et cela nous fait rire, ces contorsions tout en maintenant l’orange là où elle est, je pouffe comme un enfant, elle aussi. Peu à peu les clients s’en vont, bientôt il ne reste que nous, je lui propose de se revoir demain, elle sourit à mon idée d’aller au Flan Breton, partager un craquelin au sucre, j’allume une cigarette, celle qui donne contenance, qui me rend irrésistible. Je veux lui donner un baiser sur l’épaule, mais elle esquive, se dérobe et me laisse là, me gratifiant d’un simple C’est bon. Ah ! Il ne me reste plus qu’à sillonner Ixelles à la recherche de l’insaisissable.

Le lendemain, je décide d’aller à Joli Mai, de fouiller la librairie à la recherche d’un bouquin qui me sortirait des routines. Rien de tel qu’un roman pour s’évader, se distraire des fiascos. Elle est là ! Petite pomme rieuse, qui farfouille dans ma tanière habituelle, à la recherche de raretés en solde. Cette fois, c’est elle qui s’adresse à moi, tu ne connais même pas mon nom, je suis Anna, on m’a dit du bien de toi. Ma foi, cela semble vrai, elle me regarde avec davantage de curiosité, guette mon accord sur ce qu’elle feuillette, montre son envie de me suivre dans mes fringales de livres et de disques

– franchement, Anna

Je ne vois pas ce qui pourrait s’opposer à ça, tu es une telle friandise, croquante comme une Dame de Marie, nette comme une Vierge Fidèle, toi au front épanoui et décidé, si doué pour garder une orange en place malgré les contorsions, la lèvre attentive, la répartie audacieuse

– quel bleu, ta chemise… un peu comme tes yeux

Bref, une perle qui étincelle de curiosité et qui murmure, j’aimerais bien en être, de cette obsession publivore et discophage. Et moi, je détaille les nuances qui se dessinent sur cette chevelure forestière, cette ample chemise d’homme sous laquelle on devine des fruits plutôt exotiques, genre goyave ou papaye. Alors oui, à un de ces jours, Anna, pour une promenade à l’Arboretum, pour un partage de nos oeuvres cultes. Avant de partir, Anna parcourt des yeux la table des romans, en repère un et se tourne vers moi

– tu as lu « L’élu » ?

Et tout en souriant de la formule, elle désigne l’ouvrage de Chaïm Potok

– tu m’en diras des nouvelles

Mais c’est qu’elle m’hypnotise, par sa faconde ! Voilà que je lui obéis, je saisis le livre sous l’œil pétillant de l’effrontée, je la sens qui me détaille, qui me jauge, je m’attarde furtivement sur ses rondeurs, sa silhouette. Devine-t-elle le vif désir que j’ai soudain de l’attendrir, des cheveux aux chevilles ?

Les jours se suivent et Anna m’obsède. Quand je la vois, je ne cesse de la questionner sur ce qu’elle fait, ce qui la requiert et la touche. Elle manie, me dit-elle, pigments et liants, gouache et aquarelle, du coup je m’y intéresse à mon tour, je feuillette les encyclopédies, collectionne les reproductions des grands maîtres… Est-ce la bonne manière de la gagner à moi, ce caramel au sel habillé du meilleur coton Petit Bateau ? La bonne façon d’arriver à un flirt, voire à un voyage ? Je l’imagine, l’hiver prochain, chaussée de bottes claquantes, enfouie sous un manteau de mouton retourné. Oui me voilà mordu, soucieux de mon apparence, je sonne le rappel des artifices, j’offre mon visage au soleil pour qu’il brunisse, je choisis des étoffes chics en vue de futures parades, je nous vois en vadrouille à vélo sur les boulevards, escapades où se révèleraient, à chaque tour de pédalier, de blanches jambes. Aurai-je le culot de parler peinture avec elle ? Puis de dire mon désir ?

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782930702988
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre En tout !
Auteur
Editeur M.E.O.
Langue FR
Date de publication 01/05/2014

Droits numériques

Ean EPUB 9782930702988
Type de protection Adobe DRM
Ean PDF 9782930702971
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9782930702889
Haut