chargement

Etudes nietzschéennes - Tome II : Nietzsche et le temps

éditeur : JePublie
catégorie : Sciences humaines et sociales > Philosophie
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB (Format recommandé)

Adobe DRM
7,99 €

PDF

Adobe DRM
7,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait Court

II. La variation systématique des points de vue et des échelles

L’homme dans l’univers, la fourmi dans la forêt : l’équation que propose le texte cité plus haut tend évidemment à ébranler notre anthropocentrisme, à briser nos illusions téléologiques. Le procédé, certes, n’est pas nouveau : tous les sceptiques l’ont utilisé, Pascal y excellait. Mais ce changement d’échelle destiné, en nous arrachant à notre univers quotidien, à multiplier les lieux à partir desquels se découvre une nouvelle perspective sur notre situation, va être systématisé par Nietzsche comme il le sera par les écrivains de SF.

Une variation fréquemment utilisée par le penseur dans les années 1880-1885, et qui constitue aussi la source de nombreux récits fantastiques ou de SF, est le renversement qui consiste à adopter le point de vue de l’animal sur l’être humain. L’une des plus belles oeuvres de la SF du XXe siècle, Demain les chiens de Clifford D. Simak, nous rapporte les discours que tiennent, dans un lointain futur, les chiens qui ont succédé à l’humanité comme espèce dominante et qui gardent le souvenir du prédécesseur disparu devenu mythique : l’homme[10]. Soixante-dix ans avant Simak, Nietzsche était maître dans l’art de faire parler les animaux afin d’arracher l’être « trop humain » aux torpeurs de ses rêves anthropocentriques. Il utilise le plus souvent ce procédé dans ses attaques contre la morale, ce qui explique sa fréquence dans Aurore ou dans Le Gai Savoir. Ainsi l’animal parlant fait-il son apparition dans Aurore :

« Nous ne tenons pas les animaux pour des êtres moraux. Mais croyez-vous donc que les animaux nous tiennent pour des êtres moraux ? Un animal qui savait parler disait : “ L’humanité est un préjugé dont nous autres animaux, au moins, nous ne souffrons pas.” »

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9782955052815
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Etudes nietzschéennes - Tome II : Nietzsche et le temps
Auteur
Editeur JePublie
Langue FR
Date de publication 01/01/2012

Droits numériques

Ean EPUB 9782955052815
Type de protection Adobe DRM
Ean PDF 9789999989099
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9789999989099
Haut