chargement

Le Rêve

éditeur : NumiLog
catégorie : Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,00 €
Lecture multi-support

Résumé

–
Oh ! une enfant trouvée ! s'écria Hubertine.

Angélique,
alors, parla, dans une crise folle d'emportement.

–
Je vaux mieux que tous les autres, oui ! je suis meilleure, meilleure,
meilleure... Jamais je n'ai rien volé aux autres, et ils me volent tout...
Rendez-moi ce que vous m'avez volé.

Un
tel orgueil impuissant, une telle passion d'être la plus forte soulevaient son
corps de petite femme, que les Hubert en demeurèrent saisis. Ils ne
reconnaissaient plus la gamine blonde, aux yeux couleur de violette, au long col
d'une grâce de lis. Les yeux étaient devenus noirs dans la face méchante, le
cou sensuel s'était gonflé d'un flot de sang. Maintenant qu'elle avait chaud,
elle se dressait et sifflait, ainsi qu'une couleuvre ramassée sur la neige.

–
Tu es donc mauvaise ? dit doucement le brodeur. C'est pour ton bien, si
nous voulons savoir qui tu es.

Et,
par-dessus l'épaule de sa femme, il parcourait le livret, que feuilletait
celle-ci. A la page 2, se trouvait le nom de la nourrice. « L'enfant Angélique,
Marie, a été confiée le 25 janvier 1851 à la nourrice Françoise, femme
du sieur Hamelin, profession de cultivateur, demeurant commune de Soulanges,
arrondissement de Nevers ; laquelle nourrice a reçu, au moment du départ,
le premier mois de nourriture, plus un trousseau. » Suivait un certificat
de baptême, signé par l'aumônier de l'hospice des Enfants assistés ;
puis, des certificats de médecins, au départ et à l'arrivée de l'enfant. Les
paiements des mois, tous les trimestres, emplissaient plus loin les colonnes de
quatre pages, où revenait chaque fois la signature illisible du percepteur.

–
Comment, Nevers ! demanda Hubertine, c'est près de Nevers que tu as été
élevée ?

Angélique,
rouge de ne pouvoir les empêcher de lire, était retombée dans son silence
farouche. Mais la colère lui desserra les lèvres, elle parla de sa nourrice.

–
Ah ! bien sûr que maman Nini vous aurait battus. Elle me défendait, elle,
quoique tout de même elle m'allongeât des claques… Ah ! bien sûr que
je n'étais pas si malheureuse, là-bas, avec les bêtes...

Sa
voix s'étranglait, elle continuait, en phrases coupées, incohérentes, à
parler des prés où elle conduisait la Rousse, du grand chemin où l'on jouait,
des galettes qu'on faisait cuire, d'un gros chien qui l'avait mordue.

Hubert
l'interrompit, lisant tout haut :

–
« En cas de maladie grave ou de mauvais traitements, le sous-inspecteur
est autorisé à changer les enfants de nourrice. » Au-dessous, il y avait
que l'enfant Angélique, Marie, avait été confiée, le 20 juin 1860, à Thérèse,
femme de Louis Franchomme, tous les deux fleuristes, demeurant à Paris.

–
Bon ! je comprends, dit Hubertine. Tu as été malade, on t'a ramenée à
Paris.

Mais
ce n'était pas encore ça, les Hubert ne surent toute l'histoire que lorsqu'ils
l'eurent tirée d'Angélique, morceau à morceau.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9789999997225
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le Rêve
Auteur
Editeur NumiLog
Langue FR
Date de publication 15/01/2009

Droits numériques

Ean EPUB 9789999997225
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9999999095
Haut