chargement

Contes du lundi

éditeur : NumiLog
catégorie : Jeunesse > Fiction
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,00 €
Lecture multi-support

Résumé

LE
MAUVAIS ZOUAVE

Le
grand forgeron Lory, de Sainte-Marie-aux-Mines, n'était pas content ce
soir-là.

D'habitude,
sitôt la forge éteinte, le soleil couché, il s'asseyait sur un banc devant sa
porte pour savourer cette bonne lassitude que donne le poids du travail et de la
chaude journée, et, avant de renvoyer les apprentis, il buvait avec eux
quelques longs coups de bière fraîche en regardant la sortie des fabriques.
Mais, ce soir-là, le bonhomme resta dans sa forge jusqu'au moment de se mettre
à table ; et encore y vint-il comme à regret. La vieille Lory pensait en
regardant son homme :

« Qu'est-ce
qu'il lui arrive ?... Il a peut-être reçu du régiment quelque mauvaise
nouvelle qu'il ne veut pas me dire ? L'aîné est peut-être
malade... »

Mais
elle n'osait rien demander et s'occupait seulement à faire taire trois petits
blondins couleur d'épis brûlés, qui riaient autour de la nappe en croquant
une bonne salade de radis noirs à la crème.

À la
fin, le forgeron repoussa son assiette en colère :

« Ah !
les gueux ! ah ! les canailles !...

– À
qui en as-tu, voyons, Lory ? » Il éclata :

« J'en
ai, dit-il, à cinq ou six drôles qu'on voit rouler depuis ce matin dans la
ville en costume de soldats français, bras dessus, bras dessous avec les
Bavarois... C'est encore de ceux-là qui ont... comment disent-ils ça ?...
opté pour la nationalité de Prusse... Et dire que tous les jours nous en
voyons revenir de ces faux Alsaciens !... Qu'est-ce qu'on leur a donc fait
boire ? »

La
mère essaya de les défendre :

« Que
veux-tu, mon pauvre homme, ce n'est pas tout à fait leur faute à ces
enfants... C'est si loin cette Algérie d'Afrique où on les envoie !...
Ils ont le mal du pays là-bas ; et la tentation est bien forte pour eux de
revenir, de n'être plus soldats. »

Lory
donna un grand coup de poing sur la table :

« Tais-toi,
la mère !... Vous autres, femmes, vous n'y entendez rien. À force de
vivre toujours avec les enfants et rien que pour eux, vous rapetissez tout à la
taille de vos marmots... Eh bien, moi, je te dis que ces hommes-là sont des
gueux, des renégats, les derniers des lâches, et que si par malheur notre
Christian était capable d'une infamie pareille, aussi vrai que je m'appelle
Georges Lory et que j'ai servi sept ans aux chasseurs de France, je lui
passerais mon sabre à travers le corps. »

Et
terrible, à demi levé, le forgeron montrait sa longue latte de chasseur pendue
à la muraille au-dessous du portrait de son fils, un portrait de zouave fait
là-bas, en Afrique ; mais, de voir cette honnête figure d'Alsacien, toute
noire et hâlée de soleil, dans ces blancheurs, ces effacements que font les
couleurs vives à la grande lumière, cela le calma subitement, et il se mit à
rire :

« Je
suis bien bon de me monter la tête... Comme si notre Christian pouvait songer
à devenir Prussien, lui qui en a tant descendu pendant la
guerre !... »

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9789999998169
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Contes du lundi
Auteur
Editeur NumiLog
Langue FR
Date de publication 15/01/2009

Droits numériques

Ean EPUB 9789999998169
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9999999191
Haut