chargement

Traité des excitants modernes

éditeur : NumiLog
catégorie : Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,00 €
Lecture multi-support

Résumé

Là,
je crus être dans une fournaise, je baissai une glace, l'air acheva de me taper,
expression technique des ivrognes. Je trouvais un vague étonnant dans la
nature. Les marches de l'escalier des Bouffons me parurent encore plus molles
que les autres ; mais je pris sans aucune mésaventure ma place au balcon.
Je n'aurais pas alors osé affirmer que je fusse à Paris, au milieu d'une
éblouissante société dont je ne distinguais encore ni les toilettes ni les
figures. Mon âme était grise. Ce que j'entendais de l'ouverture de La Gazza
équivalait aux sons fantastiques qui, des cieux, tombent dans l'oreille d'une
femme en extase. Les phrases musicales me parvenaient à travers des nuages
brillants, dépouillées de tout ce que les hommes mettent d'imparfait dans
leurs oeuvres, pleines de ce que le sentiment de l'artiste y imprime de divin.
L'orchestre m'apparaissait comme un vaste instrument où il se faisait un
travail quelconque dont je ne pouvais saisir ni le mouvement ni le mécanisme,
n'y voyant que fort confusément les manches de basses, les archets remuants,
les courbes d'or des trombones, les clarinettes, les lumières, mais point
d'hommes. Seulement une ou deux têtes poudrées, immobiles, et deux figures
enflées, toutes grimaçantes, qui m'inquiétaient. Je sommeillais à demi.

–
Ce monsieur sent le vin, dit à voix basse une dame dont le chapeau effleurait
souvent ma joue, et que, à mon insu, ma joue allait effleurer.

J'avoue
que je fus piqué.

–
Non, madame, répondis-je, je sens la musique.

Je
sortis, me tenant remarquablement droit ; mais calme et froid comme un
homme qui, n'étant pas apprécié, se retire en donnant à ses critiques la
crainte d'avoir molesté quelque génie supérieur. Pour prouver à cette dame
que j'étais incapable de boire outre mesure, et que ma senteur devait être un
accident tout à fait étranger à mes moeurs, je préméditai de me rendre dans
la loge de Mme la duchesse de... (gardons-lui le secret), dont
j'aperçus la belle tête si singulièrement encadrée de plumes et de
dentelles, que je fus irrésistiblement attiré vers elle par le désir de
vérifier si cette inconcevable coiffure était vraie, ou due à quelque
fantaisie de l'optique particulière dont j'étais doué pour quelques heures.

Quand
je serai là, pensais-je, entre cette dame si élégante, et son amie si
minaudière, si bégueule, personne ne me soupçonnera d'être entre deux vins,
et l'on se dira que je dois être quelque homme considérable entre deux femmes.

Mais
j'étais encore errant dans les interminables corridors du Théâtre-Italien,
sans avoir pu trouver la porte damnée de cette loge, lorsque la foule, sortant
après le spectacle, me colla contre un mur. Cette soirée fut certes une des
plus poétiques de ma vie. À aucune époque je n'ai vu autant de plumes, autant
de dentelles, autant de jolies femmes, autant de petites vitres ovales par
lesquelles les curieux et les amants examinent le contenu d'une loge. Jamais je
n'ai déployé autant d'énergie, ni montré autant de caractère, je pourrais
même dire d'entêtement, n'était le respect que l'on se doit à soi-même.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9789999998446
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Traité des excitants modernes
Auteur
Editeur NumiLog
Langue FR
Date de publication 15/01/2009

Droits numériques

Ean EPUB 9789999998446
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9999999219
Haut