chargement

Les Précieuses ridicules

éditeur : NumiLog
catégories : Poésie, Théâtre et Correspondance > Théâtre, Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,00 €
Lecture multi-support

Résumé

CATHOS
– L'impromptu est justement la pierre de touche de l'esprit.

MASCARILLE
– Écoutez donc.

MAGDELON
– Nous y sommes de toutes nos oreilles.

MASCARILLE
– « Oh ! oh ! je n'y prenais pas
garde :

Tandis
que, sans songer à mal, je vous regarde,

Votre
oeil en tapinois me dérobe mon coeur.

Au
voleur ! au voleur ! au voleur ! au voleur ! »

CATHOS
– Ah ! mon Dieu ! voilà qui est poussé dans le dernier galant.

MASCARILLE
– Tout ce que je fais a l'air cavalier ; cela ne sent point le pédant.

MAGDELON
– II en est éloigné de plus de deux mille lieues.

MASCARILLE
– Avez-vous remarqué ce commencement ? Oh ! oh ! Voilà
qui est extraordinaire : Oh ! oh ! Comme un homme qui
s'avise tout d'un coup : Oh ! oh ! La surprise : Oh !
oh !

MAGDELON
– Oui, je trouve ce Oh ! oh ! admirable.

MASCARILLE
– Il semble que cela ne soit rien.

CATHOS
– Ah ! mon Dieu ! que dites-vous ? Ce sont là de ces sortes de
choses qui ne se peuvent payer.

MAGDELON
– Sans doute ; et j'aimerais mieux avoir fait ce Oh ! oh !
qu'un poème épique.

MASCARILLE
– Tudieu ! vous avez le goût bon.

MAGDELON
– Eh ! je ne l'ai pas tout à fait mauvais.

MASCARILLE
– Mais n'admirez-vous pas aussi je n'y prenais pas garde ? Je
n'y prenais pas garde, je ne m'apercevais pas de cela ; façon de
parler naturelle : je n'y prenais pas garde. Tandis que, sans songer à
mal, tandis qu'innocemment, sans malice, comme un pauvre mouton ; je
vous regarde, c'est-à-dire je m'amuse à vous considérer, je vous observe,
je vous contemple ; Votre oeil en tapinois... Que vous semble de ce
mot tapinois ? N'est-il pas bien choisi ?

CATHOS
– Tout à fait bien.

MASCARILLE
– Tapinois, en cachette ; il semble que ce soit un chat qui vienne
de prendre une souris : Tapinois.

MAGDELON
– II ne se peut rien de mieux.

MASCARILLE
– Me dérobe mon coeur, me l'emporte, me le ravit. Au voleur !
au voleur ! au voleur ! au voleur ! Ne diriez-vous pas que
c'est un homme qui crie et court après un voleur pour le faire arrêter ? Au
voleur ! au voleur ! au voleur ! au voleur !

MAGDELON
– II faut avouer que cela a un tour spirituel et galant.

MASCARILLE
– Je veux vous dire l'air que j'ai fait dessus.

CATHOS
– Vous avez appris la musique ?

MASCARILLE
– Moi ? Point du tout.

cathos
– Et comment donc cela se peut-il ?

MASCARILLE
– Les gens de qualité savent tout sans avoir jamais rien appris.

Scène
9.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9789999999016
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Les Précieuses ridicules
Auteur
Editeur NumiLog
Langue FR
Date de publication 15/01/2009

Droits numériques

Ean EPUB 9789999999016
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9999999284
Haut