chargement

Le Rosier de Madame Husson

éditeur : NumiLog
catégorie : Romans et nouvelles
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,00 €
Lecture multi-support

Résumé

–
J'avais seize ans, j'étais en service à Yvetot, chez M. Lerable, un
grainetier. Mes parents étaient morts. Je n'avais personne ; je voyais
bien que mon maître me regardait d'une drôle de façon et qu'il me
chatouillait les joues ; mais je ne m'en demandais pas plus long. Je savais
les choses, certainement. À la campagne, on est dégourdi ; mais M.
Lerable était un vieux dévot qu'allait à la messe chaque dimanche. Je l'en
aurais jamais cru capable, enfin !

V'là
qu'un jour il veut me prendre dans ma cuisine. Je lui résiste. Il s'en va.

Y
avait en face de nous un épicier, M. Dutan, qui avait un garçon de magasin
bien plaisant ; si tant est que je me laissai enjoler par lui. Ça arrive
à tout le monde, n'est-ce pas ? Donc je quittais la porte ouverte, les
soirs, et il venait me retrouver.

Mais
v'là qu'une nuit M. Lerable entend du bruit. Il monte et il trouve Antoine
qu'il veut tuer. Ça fait une bataille à coups de chaise, de pot à eau, de
tout. Moi j'avais saisi mes hardes et je me sauvai dans la rue. Me v'là partie.

J'avais
une peur, une peur de loup. Je m'habillai sous une porte. Puis je me mis à
marcher tout droit. Je croyais pour sûr qu'il y avait quelqu'un de tué et que
les gendarmes me cherchaient déjà. Je gagnai la grand'route de Rouen. Je me
disais qu'à Rouen je pourrais me cacher très bien.

Il
faisait noir à ne pas voir les fossés, et j'entendais des chiens qui aboyaient
dans les fermes. Sait-on tout ce qu'on entend la nuit ? Des oiseaux qui
crient comme des hommes qu'on égorge, des bêtes qui jappent, des bêtes qui
sifflent, et puis tant de choses que l'on ne comprend pas. J'en avais la chair
de poule. À chaque bruit, je faisais le signe de croix. On ne s'imagine point
ce que ça vous émouve le coeur. Quand le jour parut, v'là que l'idée des
gendarmes me reprit, et que je me mis à courir. Puis je me calmai.

Je me
sentis faim tout de même, malgré ma confusion ; mais je ne possédais
rien, pas un sou, j'avais oublié mon argent, tout ce qui m'appartenait sur
terre, dix-huit francs.

Me
v'là donc à marcher avec un ventre qui chante. Il faisait chaud. Le soleil
piquait. Midi passe. J'allais toujours.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9789999999087
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le Rosier de Madame Husson
Auteur
Editeur NumiLog
Langue FR
Date de publication 15/01/2009

Droits numériques

Ean EPUB 9789999999087
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9999999291
Haut