chargement

Le bébé, mon milliardaire et moi - L’intégrale

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
4,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

D’abord un crachotement. Puis une grosse toux. Non, non, dites-moi que ce n’est pas vrai ! Les deux mains agrippées au volant, je vois une fumée blanche s’élever du capot de ma voiture. Pas maintenant ! Pas aujourd’hui ! Une odeur de brûlé chatouille mes narines et mes yeux me piquent. Pas en plein milieu de la circulation ! Avec un gémissement, j’écrase désespérément la pédale de l’accélérateur.

– Avance !

Je suis presque debout sur mon siège.

– Avance, vieux tas de ferraille !

Au prix de gros efforts, mon tacot s’extrait péniblement de la circulation et se traîne le long du trottoir tandis qu’un conducteur me dépasse en klaxonnant. Super. Comme si j’avais besoin de ça ce matin. Pile le jour où je passe l’entretien d’embauche le plus important de ma vie.

– Merde !

Sur le côté, un flot ininterrompu de véhicules frôle ma vieille guimbarde. À 8 heures du matin, les embouteillages paralysent déjà la ville et je ne peux pas rester au milieu du trafic. Je crois que je ne m’habituerai jamais à la circulation new-yorkaise. Quand soudain, mon moteur s’éteint dans un gros gargouillis. Cédant au désespoir, je tourne à dix reprises la clé de contact.

La vache. Qu’est-ce que je suis supposée faire ?

– S’il vous plaît, pas aujourd’hui. Pitié, pitié, pitié. Il me FAUT ce job. J’en ai besoin. Vous comprenez ? Si vous m’entendez là-haut…

Apparemment, il n’y a personne au bout du fil car le nuage de fumée s'épaissit, obstruant ma vue.

– Noooooon !

Je pousse un cri déchirant – et un poil ridicule, aussi. Puis je pars dans un fou rire nerveux. Un vrai rire de folle. Sur le trottoir, les passants me jettent des regards consternés mais c’est plus fort que moi : je ne peux pas m’arrêter. Mieux vaut rire que pleurer, non ? Car pour la première fois depuis des semaines, je suis convoquée à un entretien d’embauche. Et pas n’importe où ! Au siège de Stevenson Inc., la plus célèbre agence de pub des États-Unis. C’est la chance de ma vie et cette place d’assistante est pour moi.

Allez, c’est le moment de se reprendre. À la volée, j’attrape mon sac à main et mon grand carton à dessins, posés sur le siège passager. Tant pis pour la voiture. La fourrière n’aura qu’à l’embarquer – même si je n’ai pas les moyens de payer l’amende... D’un seul coup, je me jette dans la circulation. Je ne raterais mon rendez-vous pour rien au monde. Et l’air toujours aussi cinglé, je me précipite au milieu des voitures qui foncent sur l’avenue, les bras en V au-dessus de la tête.

– Hep ! Hep !

Un premier taxi me dépasse. Comprendre : il manque de me renverser dans le caniveau. Un peu secouée, je ne renonce pas pour autant et juchée sur les chaussures à talons neuves qui réduisent mes pieds en bouillie, je repère un nouveau yellow cab.

Celui-là, il est pour moi !

Quand tout à coup, un grand type blond surgit sur le trottoir d’en face. D’un petit signe de la main, il interpelle MON taxi… qui s’arrête devant LUI. Quoi ? ! Je m’agite comme un épouvantail pour attirer l’attention du chauffeur et lui, il n’a qu’à claquer des doigts pour monter ? Je rêve ! Malgré mes orteils tordus, je m’élance vers la voiture en clopinant, mon grand carton à dessins sous le bras.

– Eh !

Déjà, l’inconnu ouvre la portière.

– Eh, vous ! Je…

Je reste sans voix. Parce qu’il vient de relever la tête. Mon voleur de taxi. Dans ma poitrine, mon cœur s’arrête de battre – à moins que ce ne soit le temps qui s’arrête de défiler ? Jamais je n’ai croisé des yeux pareils. Bleu sombre. Bleu tempête. Comme le fond de l’océan quand il est en colère. Je déglutis avec peine, une main sur l’autre portière du taxi, mon carton coincé sous l’aisselle dans mon tailleur gris froissé. Cet homme… il est tellement beau que je ne trouve rien à dire. Je me contente de le fixer, les yeux ronds. Il a la beauté mâle, nordique, presque guerrière. Des cheveux blond foncé qui retombent sur sa nuque. Des lèvres parfaitement dessinées qui s’étirent en un sourire amusé. Un nez fin, avec une mystérieuse petite cicatrice sur l’arête. Une mâchoire virile, carrée. Et des épaules solides sous l’impeccable veste d’un élégant costume de luxe.

– Je…

Je… je… « je » quoi, au fait ?

– Un problème ?

Mes jambes flageolent. Il a une voix chaude et grave… une voix à vous donner la chair de poule. Il me dévisage en silence, son attaché-case en cuir noir dans une main, prêt à s’engouffrer dans la voiture. Et soudain, ça fait « tilt ». Le taxi. L’entretien d’embauche. La chance de ma vie.

Ressaisis-toi, Kate !

– Un gros problème, oui ! Vous êtes en train de monter dans mon taxi.

– Votre taxi ?

Il sourit de plus belle. Je ne vois vraiment pas pourquoi. Puis il se penche pour examiner les ailes du véhicule.

– Je ne vois votre nom écrit nulle part, mademoiselle.

Oh… même sa façon de dire « mademoiselle » est sexy. Même sa pomme d’Adam, à peine proéminente, est sexy.

Non, stop ! Reprends-toi tout de suite !

– Je l’ai vu avant vous.

– Vraiment ? Et vous avez des preuves ?

– Pardon ?

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025724361
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le bébé, mon milliardaire et moi - L’intégrale
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 07/08/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9791025724361
Type de protection Adobe DRM
Haut