chargement

Désirs et désastres - Volume 3

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Une voix.

Une voix qui m’appelle.

Une voix posée, familière.

Une voix qui me ramènerait des enfers.

Il fait noir, si noir. De toutes mes forces, j’essaie d’ouvrir les yeux, mais mes paupières sont lourdes comme des volets en plomb. J’ai l’impression que mes cils sont soudés. Et toujours cette voix qui murmure au-dessus de moi. Je m’y raccroche désespérément. Je flotte à la dérive, sans conscience de mon corps. Je ne sens plus ni mes bras ni mes jambes.

Où suis-je ? Que s’est-il passé ?

– Elena…

Mon cœur manque un battement.

C’est Elio, c’est sa voix.

– Elena, s’il te plaît…

Mon pouls s’accélère.

– Reste avec moi. Je ne veux pas que tu me laisses. Tu entends ? Reste, Elena. Réveille-toi, fais-le pour moi.

Une étincelle s’allume au fond de moi, une petite flamme qui brûle dans ma poitrine. Je dois le rejoindre. À tout prix. Par n’importe quel moyen.

– Je ne pourrai pas sans toi.

Puis, encore plus bas :

– Je ne pourrai plus.

Brutalement, je donne un coup de pied au fond du puits de ténèbres où je suis prisonnière, je frappe pour remonter à la surface. Revenir au monde. Revenir à lui. Mobilisant toute mon énergie, j’ouvre les yeux. Et à travers mes longs cils collés, je discerne avec peine ce qui m’entoure. Un plafond blanc. Une odeur de médicaments et d’antiseptique. Le bruit d’une machine qui émet un bip-bip continu. Et, penchée au-dessus de moi, une haute silhouette.

C’est lui. Je sais que c’est lui.

– Elena, si tu savais comme je tiens à toi…

Jamais encore il ne m’avait parlé comme ça. Sa voix calme et posée tremble légèrement. Il tient mes mains. Très émue, je sens ses paumes tièdes, rassurantes, autour de mes doigts. J’ai la sensation qu’il me transmet son énergie. Et je gémis faiblement pour attirer son attention.

– Elena ?

Elio se fige. Les yeux braqués sur moi, il me regarde me réveiller, me débattre contre le sommeil… et la douleur qui commence à m’assaillir. Un élancement me parcourt le bras, et mon dos et ma nuque irradient. Je me cramponne à ses doigts.

– Elena !

Je devine la joie, la peur, le soulagement, la confusion mêlés. Une seconde plus tard, j’aperçois son magnifique visage… en trois exemplaires.

Trois fois plus d’Elio ? Je ne vais pas me plaindre !

Malgré ma vue brouillée, je discerne ses yeux bleu arctique, les mèches noires de sa chevelure qui retombent sur son front, la finesse de ses traits, sa mâchoire virile et affirmée, sa peau si blanche qu’elle évoque les statues antiques. Mon cœur a des ratés, mais plus pour les mêmes raisons.

– Oh mon Dieu, merci ! Tu es réveillée, Elena… Merci, merci…

Dans un geste spontané, il baise mon front avec fièvre. Je frissonne sous la fraîcheur de ses lèvres. Lui encadre mon visage entre ses deux mains. Son contact est si doux. Et malgré les vapes, je remarque le décor de la chambre. Du carrelage, des peintures blanches et le parfum désagréable de l’eau de Javel. Je suis dans un hôpital. Alors, tout me revient : la fête avec Alice et Luca. Moi au volant de la Ferrari, en train de les ramener chez eux. Et l’accident. Le petit frère d’Elio, complètement ivre, qui donne un brusque coup de volant… et moi qui réagis trop brutalement et nous expédie dans le décor.

Le choc.

Le noir.

Non, non, pas ça ! Je m’agite, affolée. Je veux bouger, me relever. Je veux savoir ce que j’ai. Plongée dans un état de faiblesse généralisée, je ne parviens qu’à agiter un orteil. Elio, lui, caresse mon visage avec ses pouces. Debout près du lit, il appuie son front contre le mien, de sorte que je sens son souffle frais sur ma peau, sur ma bouche. Ma peur diminue, apaisée par sa seule présence.

– Chut, chut, Elena…

– Agé bour gour.

Euh… je parle Klingon maintenant ?

Je commande du boulgour ?

– Je suis là… Si tu savais comme j’ai eu peur !

Son masque de self-control se fissure. Il me prend délicatement dans ses bras sans plus chercher à maîtriser ses sentiments. Pas de sourire en coin, pas de pirouette. À cet instant, il serait prêt à faire n’importe quoi pour me garder, me protéger, me guérir. Ses mains sont partout. Elles caressent mon front, mes joues. Elles repoussent mes longs cheveux blonds, collés par la fièvre. Moi, je lève péniblement les bras et me cramponne à lui, l’étreignant à mon tour comme une noyée. Elio semble bouleversé.

– Je suis là, je suis là, répète-t-il.

Je ne peux plus le lâcher. Je m’accroche à lui, torturée par les souvenirs de l’accident. J’ai peur. J’ai mal. J’ai besoin de lui, tellement, tellement…

– Je t’aime, Elena.

Ce n’est qu’un murmure.

Est-ce… est-ce que j’ai bien entendu ?

– Je t’aime, je t’aime tant…

Il… il m’aime ?

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025724668
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Désirs et désastres - Volume 3
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 17/07/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9791025724668
Type de protection Adobe DRM
Haut