chargement

Au mariage du milliardaire - Oui je le veux - Volume 5-6

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

– Dan ? Dan… Dan, je t’en prie…

Je reconnais à peine ma voix, éraillée par les hurlements que j’ai poussés durant l’accident. Les mains tremblantes, je retire mon casque de moto, espérant qu’une fois libérée de ce carcan, ma voix atteindra enfin l’esprit de Dan, qui gît devant moi, toujours inconscient. L’air frais me gifle. L’odeur de caoutchouc brûlé se fait plus forte.

– Dan, mon amour, je t’en supplie, réveille-toi… Tu m’entends ? Dan !

Au loin, une portière claque. J’entends les pas du conducteur qui a foncé sur notre moto.

Craignant le pire, je pose doucement mes mains sur la poitrine de Dan, et là…

Oh, merci ! Merci, merci, merci !

À travers le cuir épais de son blouson, je peux nettement sentir sa cage thoracique se soulever. Il respire, il est vivant ! Des larmes de soulagement coulent sur mes joues. Dan émet un gémissement rauque. Avec précaution, je soulève la visière protectrice de son casque. Il cligne des yeux, puis grimace de douleur.

– Dan ! Ça va ? Tu as mal ?

– Ça va, ça va… et toi ? demande-t-il aussitôt, en faisant le geste de se redresser.

– Je vais bien, ne bouge pas ! coassé-je, tentant de l’empêcher de se relever.

Sans même faire mine de m’écouter, Dan s’assied sur le sol, puis retire lentement son casque, avant de prendre une inspiration, les yeux clos, comme pour vérifier que son corps répond. Attentive, je guette le moindre signe de faiblesse. Moi-même, je me sens tremblante et sans force, encore sous le choc de l’accident.

Alors lui qui a été éjecté par l’impact doit être vraiment secoué !

Tandis que la voiture fonçait sur la moto, Dan a eu le réflexe de me mettre hors de portée. Mais ce faisant, il a risqué sa vie… Au-dessus de nous, une ombre s’avance soudain. Je lève les yeux vers celui qui a provoqué cet accident. Mon cœur se glace : je reconnais l’homme maussade et barbu que j’avais déjà croisé dans les bureaux de Kirsten et qui nous avait regardés, Dan et moi, alors que nous partions ensemble à moto.

– Tu as toujours autant de chance, Dan, prononce-t-il, avec un léger accent.

Cette voix…

Je revois comme en accéléré la scène où ce nouveau vigile deGoFortArt m’avait dévisagée, avant de me saluer, avec ce même accent !

Il avait rasé sa barbe !

Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe et je reste pétrifiée. J’ai l’impression d’avoir été projetée dans un monde absurde, où plus rien n’a de sens, sauf l’imminence d’un terrible danger que je n’arrive pas à identifier… Je me tourne vers Dan.

Livide, il fixe l’homme qui nous surplombe.

– Hélio… toi ? souffle-t-il, sans paraître croire ce qu’il voit.

Hélio ? Je connais ce…

L’homme ricane, le regard dur.

– Tu as l’air surpris de me voir.

Merde ! Hélio, le jeune Brésilien qui a envoyé Dan en prison !

Je sens mes yeux s’écarquiller de terreur. Mon esprit enregistre calmement que l’accent que je n’arrivais pas à reconnaître était brésilien, mais reste incapable de faire le lien entre le passé de Dan et la présence de cet homme, ici, aujourd’hui.

Pourquoi est-il là ? Et qu’est-ce qu’il veut ?

À mes côtés, Dan se relève péniblement. Je tente de l’imiter, mais lorsque mon regard tombe sur l’arme à feu que tient Hélio, mes jambes refusent de me porter. Le mieux que je réussis à faire, c’est de me mettre à genoux, tandis que Dan vient se placer devant moi.

Il me semble que quelqu’un verse de l’eau glacée le long de ma colonne vertébrale, que tous mes muscles sont en coton, et j’ai l’impression d’assister à toute cette scène à travers une vitre sale.

– Je comprends, continue Hélio, imperturbable.

Négligemment, il pointe son arme sur Dan, qui désormais lui fait face. Mon cœur fait une embardée, au point que ma poitrine devient douloureuse.

– Moi aussi, reprend celui qui tient l’homme de ma vie en joue, j’ai été surpris, la première fois que je t’ai revu. Je m’en souviens comme si c’était hier : je venais de corriger un de mes employés et j’ai vu cette couverture de magazine… Tu étais plus vieux, tu avais changé de nom, mais je t’ai reconnu tout de suite.

Un instant, son regard se voile, comme s’il revivait intérieurement ce moment. Sa bouche se fait amère et de nouveau, il toise Dan de ses yeux mauvais. Il a beau faire une tête de moins que lui, je frissonne, tant sa haine est palpable. Face à lui, Dan le toise, le visage calme, comme indifférent au canon pointé sur lui.

– Qu’est-ce que tu veux ? lui demande-t-il d’une voix ferme.

Mais Hélio ne répond pas à sa question. Il secoue la tête, comme s’il regrettait ce qui s’était passé.

– Tu ne m’as pas porté chance, Dan… vraiment pas, assène-t-il soudain d’un ton lourd de reproches. Quand tu t’es fait arrêter, au Brésil, j’ai dû travailler encore plus, pour rembourser la drogue que tu portais… Puis ton père est arrivé, avec son avocat et son argent américain, tous les flics de Rio ont ratissé nos quartiers pour retrouver celui qui t’avait utilisé comme mule… et les autres dealers ont mis ma tête à prix, pour se débarrasser de la police. À cause de toi ! termine-t-il en criant.

– Et à cause de toi, Hélio, moi, je croupissais en prison, rétorque Dan.

Doucement, je t’en prie, ne le provoque pas.

Hélio vibre littéralement de rage. Sa main brune serre la crosse de son arme. Je vois son index qui se crispe, comme pour appuyer sur la gâchette. Je cligne des yeux, le souffle coupé. La tension est insoutenable et la situation est au bord de basculer dans l’horreur.

Quand Hélio éclate d’un rire dément, je manque de m’évanouir.

– Oui, et puis tu es sorti. Tu es sorti et tu es devenu riche et célèbre… Pendant ce temps-là, moi, j’ai été traqué par les dealers de Rio, crache-t-il, comme si Dan en était directement responsable. Alors j’ai fui. Mon voyage a été long, j’ai dû faire des choses que tu ne peux même pas imaginer. Puis je suis arrivé aux États-Unis, moi aussi. J’ai repris mon métier, sous une autre identité.

– Dealer de drogue, précise Dan, méprisant.

Mais Hélio continue, sans paraître avoir entendu. Une idée traverse mon esprit engourdi.

Il a dû ruminer ce discours maintes et maintes fois, auparavant…

– Quand j’ai vu ta photo, ton beau costume, les tableaux que tu vends des millions, j’ai décidé de changer de carrière, poursuit-il, sur le ton de la conversation. Et de faire payer celui qui m’a obligé à fuir mon pays.

– Je vois… Les menaces, les fuites dans la presse, c’est toi qui étais derrière tout ça, fait Dan, comme s’il le réalisait seulement. Comment tu t’y es pris ?

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025726471
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Au mariage du milliardaire - Oui je le veux - Volume 5-6
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 10/07/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9791025726471
Type de protection Adobe DRM
Haut