chargement

Noël, mon milliardaire et moi - 3

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Tombée à genoux sur la moquette, je tiens ma blessure à deux mains. La tache rouge perce à travers le tissu de mon pyjama, sous la grosse laine de mon gilet. Un frisson me secoue l’échine. Il fait froid tout à coup, comme si ma fièvre était tombée. Sentant la douleur irradier dans mon flanc, je presse la plaie de toutes mes forces. Dans le couloir, une cavalcade retentit, les marches de l’escalier tremblent – sans doute Jonathan qui s’enfuit. Et dans mon cerveau embrouillé, la même phrase revient en boucle :

J’ai été poignardée par le frère d’Harrison !

Non, je dois dormir, c’est forcément un rêve !

Un rêve qui craint, alors…

Une seconde plus tard, j’entends le bruit d’une porte qui claque, une autre qui s’ouvre. Dans le chalet de Serena, c’est le branle-bas de combat. Je halète, chaque inspiration me fait mal. Je n’ose plus jeter le moindre coup d’œil à ma blessure. J’ai trop peur de voir mes boyaux à l’air ! Et bientôt, la lumière s’allume dans le corridor, des bruits de pas résonnent. Seule dans le dressing, je relève la tête, mes cheveux bruns en pétard autour de mon visage blême, et j’aperçois la haute silhouette d’Harrison sur le seuil. Il y a comme un flottement et…

– Mary !

Le cri du cœur. Il a vu le sang. Il a vu la tache entre mes doigts. Figé, il semble à la limite de perdre son légendaire sang-froid. Moi, je lui souris faiblement. J’ai connu des jours meilleurs, j’avoue. Puis je pointe l’index en direction du couloir :

– Jonathan…

Ma voix vacille, tremblote telle la flamme d’une bougie sous le vent. Me raclant la gorge, je répète plus fort :

– Jonathan… par là…

Sauf qu’Harrison ne s’élance pas à l’assaut de mon agresseur. À la place, il se précipite vers moi, fondant sur ma pauvre forme recroquevillée dans un coin. À moitié tombée dans les belles robes de soirée de Serena, j’ai la tête perdue au milieu des ourlets soyeux et les jambes repliées sous les fesses. Surtout, je reste penchée en avant, côté blessure. Harrison s’agenouille près de moi.

– Laisse-moi voir.

– Non… ton frère…

– Mary ! Il n’y a qu’une seule urgence : toi !

Surprise par le ton autoritaire de sa voix, j’ouvre de grands yeux tandis qu’il pose ses mains très douces sur les miennes. Son visage à quelques centimètres du mien, je distingue nettement ses mâchoires serrées, ses pupilles dilatées. Mon cœur se met à battre très vite malgré la douleur. Je crois qu’il tient à moi. Je le sens à ses doigts qui tremblent lorsqu’il écarte les miens pour constater l’étendue des dégâts. Je ne peux quitter ses yeux vert-noisette où danse une lueur angoissée. Serait-il possible que lui aussi… ?

Aïe !

Un violent pincement dans ma chair me rappelle le coup de couteau reçu. Ça fait mal ! Je me mords les lèvres, retenant un gémissement au moment où une seconde forme apparaît à l’entrée du dressing. Serena en personne. Dans son luxueux peignoir blanc, la vieille dame s’immobilise en jetant un regard incrédule à la scène. Elle me voit, moi, par terre, avec du sang sur mon gilet. Et Harrison, accroupi, qui cherche à l’ouvrir fébrilement pour m’aider.

– Seigneur !

Son cri terrifié résonne jusqu’au plafond, où les néons illuminent crûment la pièce. Un authentique cri de panique, viscéral.

– Oh mon Dieu ! répète-t-elle en plaquant les deux mains sur sa bouche, les yeux écarquillés par cette vision de cauchemar.

À cet instant, Harrison se détourne de moi pour lui jeter un regard acéré, impatient. De mon côté, je sens un courant d’air s’inviter sous le col de mon pyjama rose. Hélas, le tissu colle à la petite flaque d’hémoglobine. Ma blessure me lance, comme si mon cœur y pulsait. Où est Jonathan ? Tout s’embrouille dans ma tête.

– Appelle une ambulance ! lance Harrison à sa grand-mère.

Son calme est presque contagieux. Serena hésite, prise entre deux feux, entre son désir de me secourir et sa terreur. Puis elle finit par hocher la tête alors qu’Harrison insiste sans la quitter de son regard assuré, pénétrant. Il sait ce qu’il fait. Or il ne peut rien arriver d’irréparable tant qu’il est là. J’en ai la certitude.

Les dents serrées, je continue à me raccrocher à l’une de ses mains. Je m’y cramponne pendant qu’il comprime ma blessure de ses doigts libres, jouant le rôle de garrot pour endiguer l’hémorragie. Doucement, il colle son front au mien dans le silence. Nez contre nez, je sens son parfum, sa chaleur, son aura. Et malgré la souffrance, je suis emportée dans une bulle, à l’abri, comme si j’avais trouvé mon refuge.

Nous ne bougeons pas. Et nous sommes encore dans cette position lorsque les sirènes retentissent dans le lointain.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025727829
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Noël, mon milliardaire et moi - 3
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 14/12/2015

Droits numériques

Ean EPUB 9791025727829
Type de protection Adobe DRM
Haut