chargement

Protège-moi… de toi - Volume 2

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

À peine ai-je fait un pas dans la cuisine que je manque de percuter de plein fouet ma sœur aînée qui attrape un bagel dans mon frigidaire en inox. Impossible d’être seule une minute dans cette maison – ma maison, en fait. Ma mère se déchaîne dans la salle de sports, mon beau-père regarde la télévision au salon tout en conversant avec mon agent au sujet de la maudite campagne publicitaire qu’il souhaite m’imposer… J’ai l’impression d’être en prison, gardée à vue par mes proches.

Bienvenue à Fort Knox.

Je tapote mon front couvert de sueur avec la serviette d’éponge posée sur mes épaules. Je sors d’une heure de course sur tapis, suivie par une brève séance d’abdominaux. Depuis hier, c’est soupe à la grimace, cris et disputes à tous les repas. J’ai l’impression de jouer dans un remake du Prisonnier.

Je ne suis pas un numéro (de compte bancaire), je suis une femme libre !

– Nous n’avons pas fini cette conversation !

La voix aiguë de ma mère résonne dans le couloir tandis qu’elle remonte du sous-sol, transformé en complexe sportif et salle de projection, avec fracas. Jennifer est fine comme une liane mais sa colère déplacerait des montagnes. Je pousse un soupir sous le regard railleur de Madison.

– Tu as mis en rogne Jenny ? s’amuse ma sœur en mordant à belles dents dans son sandwich dinde-moutarde.

Je hausse les épaules pendant que notre mère se dirige d’abord vers le salon, interrogeant son époux et mon manager. Mes deux matons bondissent aussitôt sur leurs pieds, prêts à ratisser la zone pour me débusquer. Où suis-je passée ? Ai-je osé sortir sans leur permission ? Ils n’ont peut-être pas de mauvaises intentions – ou pas seulement – mais j’étouffe. Bien sûr, je suis toujours harcelée par un maniaque qui s’amuse à m’écrire des lettres démentes et à clouer des corbeaux à ma porte… mais je refuse de vivre sous cloche.

Tout serait différent si… s’ils ne l’avaient pas renvoyé.

Lui.

Matthew.

– Liz ! glapit Jennifer.

Madison ricane, un petit bout de salade sur le menton. Bien fait pour elle. Mesquinement, je décide de ne pas le lui signaler.

– Y aurait-il de l’eau dans le gaz entre toi et môman ?

– Ah, ah, très drôle.

– Jennifer est fâchée contre sa petite princesse adorée ?

– Arrête, Madison. Nous n’avons plus cinq ans.

Blessée plus que fâchée, j’ôte la serviette autour de mon cou et la jette dans la machine à laver. Je n’ai même plus la force de me mettre en colère tant je suis fatiguée. Et malheureuse. Parce qu’il n’est plus là. Parce qu’il est parti. Matthew. Mon cœur s’emballe, abîmé par son absence, son éloignement. Il me manque. Comme un bout de moi, une partie de mon corps… même si mon agent l’a seulement renvoyé hier matin. Des images de notre seule étreinte défilent devant mes yeux avant que je ne songe aux révélations de Karl. Car mon agent ne s’est pas privé de me balancer la vérité – ou sa version des faits – à la figure.

Matthew serait un ancien policier – voilà qui expliquerait pourquoi je n’arrivais jamais rien à lui cacher. Par contre, je n’arrive pas à l’imaginer dans la peau d’un flic corrompu, capable d’abattre de sang-froid son partenaire. C’est impossible. Pas lui. Pas cet homme intègre, droit, honnête, pétri de valeurs périmées depuis longtemps dans mon milieu.

– Eh ! Y a encore quelqu’un ?

Je sursaute au moment où Madison claque des doigts sous mon nez.

– La terre appelle la star ! ironise mon aînée.

– Tu ne peux pas me lâcher avec ça ?

– Quoi ? Tu n’assumes plus ton statut de soleil de la maison ? Tout le monde sait que tu as toujours été la préférée de Jennifer.

– Ce n’est pas vrai.

Ce n’est pas moi qu’elle aime le mieux : c’est ma carrière, mon succès, ma célébrité. Elle s’accroche à moi car j’assouvis les rêves de gloire qu’elle-même n’a pas pu accomplir dans sa jeunesse.

– Tu parles ! crache ma sœur. Tu te rappelles quand on était petites et que tu tournais dans ce film fantastique de Steven Spielberg ?

Je hoche la tête tandis qu’elle balance sa moitié de bagel à la poubelle, en écrasant la pédale de la corbeille d’un pied rageur. Elle semble si furieuse que la jalousie altère ses traits réguliers – cette fameuse jalousie qui gangrène notre relation au point de nous transformer en ennemies, nous, des sœurs. Et dire que je rêve encore d’une réconciliation !

– C’est à cette époque que Jennifer a commencé à m’employer comme sa secrétaire. J’avais quatorze ans ; toi dix. Et pendant que tu faisais ton petit numéro devant la caméra, je réglais toute la paperasse, faisais des réservations aux restaurants et m’assurais que tu ne manquerais de rien dans ta nouvelle maison !

– Madison…

Il y a une telle douceur, une telle compassion dans ma voix… qu’elle me poignarde d’un regard noir.

– Laisse tomber ! Je n’ai pas besoin de ta pitié !

Je tends le bras pour la retenir mais elle franchit le seuil de la cuisine… à l’instant où Jennifer et mon beau-père apparaissent dans le couloir.

– Nous étions en train de discuter, jeune fille ! me lance ma mère en se précipitant vers moi.

– Que s’est-il passé ? s’inquiète Karl dans leur dos.

Génial. Voilà la cavalerie.

– Liz s’est mis en tête de réembaucher son garde du corps ! révèle ma mère.

– Pardon ? s’étrangle mon agent, horrifié. Après ce qu’on t’a raconté sur ce type, tu serais prête à lui confier ta vie, ta sécurité ?

– Fille ingrate !

– Tu as perdu l’esprit ! embraye Peter en retenant par les épaules ma mère, prête à foncer sur moi. Ce Matteo n’a pas…

STOOOOOP !

– Il s’appelle Matthew ! je crie, leur coupant à tous la chique. Et je vous interdis de me dicter ma conduite ou de vous mêler de mes affaires.

Une seconde, nous sommes tous sous le choc, moi comme les autres. Pour la première fois, je viens de m’opposer à mes proches… qui en restent cois. Malheureusement, cet état de grâce ne dure pas longtemps. La première stupeur passée, Jennifer remonte tout de suite au créneau, plus vindicative que jamais :

– Comment oses-tu ? Après tout ce que j’ai fait pour toi ! J’ai sacrifié ma vie, ma jeunesse, mes amours pour que tu perces dans le milieu du cinéma !

Comme si j’avais demandé à courir les auditions dès l’âge de trois ans. Je me souviens en particulier d’un casting pour un mauvais téléfilm où elle m’avait pincée très fort afin que je pleure face aux caméras, au scandale du caméraman. Je lève les yeux au ciel, excédée.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025728970
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Protège-moi… de toi - Volume 2
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 30/01/2016

Droits numériques

Ean EPUB 9791025728970
Type de protection Adobe DRM
Haut