chargement

Fallait pas me chercher ! - 7

éditeur : Editions Addictives
catégorie : Littérature sentimentale > Romance paranormale
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
2,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Je n’ai jamais été superstitieuse. Mais j’ai l’impression qu’une partie de ma vie s’est arrêtée ce vendredi. Mon cœur bat un peu moins fort depuis. Ma si précieuse liberté s’est écrasée sous le poids des responsabilités.

« Je te le promets… »

Quatre mots à peine murmurés ont suffi à tout faire basculer. Mon père mourant m’a demandé d’épouser Milo De Clare pour le bien de la famille, du groupe, de notre avenir à tous. De sa sérénité à lui. Et je n’ai rien trouvé d’autre à répondre que « oui ». Alors que chaque cellule de mon corps me hurlait le contraire. Mais comment peut-on dire non à un homme au visage émacié, à la voix faible et aux yeux presque clos, à ce père qui vous a manqué toute votre vie et qui a enfin trouvé une façon de vous aimer ? Comment peut-on dire non à la mort qui accourt, de plus en plus vite, de plus en plus près ?

Ce soir-là, longtemps après avoir quitté le chevet de mon père, son lit de mort installé dans la bibliothèque, sa pièce favorite de toute la villa, je reste sonnée. Assommée par sa demande. Effondrée par ma réponse. Cette promesse, je l’ai faite avant même de savoir que je pourrais la tenir. Avant même de comprendre quelle trahison elle impliquait. Mais maintenant, je le sais : je viens de faire une croix sur le seul homme qui a compté pour moi. Et il va falloir que je lui annonce ça.

« Salut, beau Viking… Je suis folle de toi mais je vais en épouser un autre pour satisfaire les dernières volontés de mon père… Désolée. Pas le choix. »

J’ai beau me répéter ces mots en boucle, en choisir d’autres, les retourner, les formuler autrement, ils n’ont aucun sens. Pas plus que la décision que j’ai prise. Et que je me sens incapable d’assumer.

– Valentine ? souffle ma mère en me rejoignant dans le salon.

Je ne sais pas depuis combien d’heures je suis recroquevillée, en boule sur ce canapé, sans aucune lumière allumée. Il fait nuit dehors. Un froid glacial malgré la douceur de mai. Et un silence de mort, dans cette villa immaculée qui avait enfin retrouvé des couleurs. De la vie.

– Papa va bien ? m’empressé-je de demander à voix basse.

– Il dort. Tu devrais aller en faire autant.

– Je ne peux pas.

– Ma douce, on ne va pas le regarder dormir jusqu’à ce qu’il… Le Dr. Pearce est là. Il veillera sur lui cette nuit.

Florence laisse tomber son corps fatigué à côté de moi. Et elle laisse échapper un long soupir qui a déjà le goût du malheur. Elle aussi, elle venait de le retrouver. Reconquérir l’homme qu’elle avait toujours voulu, aimé, attendu. Pendant vingt-cinq longues années.

– Combien de temps… il lui reste, tu crois ? bredouillé-je.

– Quelques semaines ou quelques mois, au mieux.

– C’est tellement injuste, maman.

Et je ne sais plus si je parle du cœur affaibli de mon père ou bien du mien, brisé. Je me retourne sur le côté pour poser mon front contre l’épaule de ma mère, bien plus solide qu’elle n’y paraît en réalité.

– Darren m’a raconté ce qu’il t’avait demandé, hésite-t-elle. Tu es sûre de toi ?

– J’ai le choix ? répliqué-je, amère, en sentant les larmes monter.

– Oui, tu es libre. Et je te soutiendrai, quoi que tu décides.

– Je crois que c’est déjà décidé… dis-je dans un sanglot étouffé.

– J’ai toujours su que je t’avais transmis cet esprit de sacrifice, cette capacité à t’oublier. Pour moi. Pour ton travail. Maintenant pour ton père. J’aurais voulu que tu sois un peu plus égoïste… Mais je suis fière de toi, Valentine.

– Je ne suis pas sûre de pouvoir en dire autant… marmonné-je avant de craquer.

La paume de ma mère caresse doucement ma joue trempée de larmes. Mon cœur se serre. Et mes paupières se ferment, remplies de Nils, de ses yeux gris qui m’embrument, de ses traits sublimes, de son corps parfait, de tout ce qu’il est. Et que je ne verrai bientôt plus, même les yeux ouverts.

***

Une nuit blanche plus tard, mon père est toujours de ce monde. Son cœur tient. J’ai des doutes pour le mien. La douleur dans ma poitrine m’empêche de respirer, de dormir, de manger, de réfléchir. J’attends seulement qu’il soit une heure décente, ce samedi matin, pour demander à Nils de venir. Je ne peux pas risquer de m’éloigner de la villa. Ni d’être enfermée chez lui, avec tous nos souvenirs, tous nos désirs… Je n’y arriverai pas.

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025731482
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Fallait pas me chercher ! - 7
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 29/08/2016

Droits numériques

Ean EPUB 9791025731482
Type de protection Adobe DRM
Haut