chargement

Insupportable... mais à tomber ! - L’intégrale

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
9,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Paris et ses Parisiens… Est-ce que tout ça va me manquer ?

Il est dix-sept heures, les Parisiens courent sur les trottoirs, s’engouffrent dans les bouches de métro. Tout le monde se presse, les bras chargés des dernières courses de Noël. Derrière la vitre de mon taxi, j’observe cette vie.

Une vraie fourmilière…

Malgré les klaxons environnants, je peux entendre quelques « Joyeux Noël » lancés rapidement, pour excuser les bousculades, les coups d’épaules, les pieds écrabouillés. Le sourire est plus facile le soir de Noël !

J’aime Paris pendant cette période de l’année. La capitale semble se glisser dans un cocon hors du temps. Les illuminations y sont pour beaucoup. Tout est délicat, raffiné, subtil… Et tous les ans, c’est une joie de découvrir les nouvelles installations lumineuses… Les arbres, les lampadaires, les grands magasins, tout est juste magnifique…

Plongée dans mes pensées, je n’entends pas tout de suite le chauffeur. Quand sa voix se fait plus forte, je sursaute presque.

– Pardon ?

– Je vous demandais si vous fêtiez Noël en famille ce soir, répète-t-il en se retournant légèrement.

– Non, pas ce soir…

Trop évasive sans doute, l’homme est surpris et se retourne de plus belle.

– Mais je rejoins ma famille après-demain, elle est à New York ! ajouté-je rapidement, me sentant obligée de le rassurer.

Et pour éviter toute nouvelle question trop personnelle :

– Et vous ? Vous faites quoi ce soir ?

L’homme n’attendait que ça, parler de lui. Je l’entends m’expliquer de sa voix chaleureuse le programme de la soirée. Je ne l’écoute pas vraiment, mais la politesse me pousse au moins à lui sourire et à acquiescer de temps en temps, quand il me regarde par le rétroviseur avant.

Mais pourquoi est-ce qu’il faut être obligatoirement heureux à Noël ?

Cette pensée me traverse l’esprit et mon sourire s’efface. Mon regard se porte ailleurs, sur les lumières. Il n’y a que ça, ce soir, qui m’apporte un peu de réconfort…

Stop ! Dans deux jours, une nouvelle vie commence pour moi. Noël est juste Noël. Pas question de sombrer dans la mélancolie !

Dans deux jours, je rentre chez moi, à New York…

L’idée de retrouver mes grands-parents me redonne le sourire. Ils me manquent tellement ! En revanche, celle de relever le défi qu’ils me lancent me provoque des nœuds à l’estomac…

Mais ça aussi, on y pensera plus tard !

Mon taxi arrive à se dégager de la circulation. Dans les petites rues de la capitale, l’ambiance est plus calme. Les appartements sont allumés, le réveillon doit se préparer.

Le chauffeur s’arrête. Je devine à sa tête qu’il est surpris de me déposer là.

– Vous êtes sûre de l’adresse ? me demande-t-il en regardant autour de lui.

– Oui oui, merci !

J’ouvre la porte, pose un talon sur le sol et alors que je m’apprête à lui lancer un « Joyeux Noël » poli, je l’entends murmurer :

– Drôle d’endroit pour un réveillon de Noël…

Je ne relève pas. Je n’ai pas le temps.

– Attendez ! crié-je presque à l’homme devant la grille.

– Excusez-moi mademoiselle, mais c’est le soir de Noël, on ferme plus tôt, m’apprend-il en me dévisageant de la tête aux pieds, surpris lui aussi de me voir débarquer dans cette tenue.

– Laissez-moi juste cinq petites minutes… S’il vous plaît… Pas plus… l’imploré-je.

Après un temps d’hésitation, l’homme me laisse passer.

– Cinq minutes ! dit-il dans mon dos.

Je me précipite et remonte l’allée aussi vite que mes talons le permettent sur le sol pavé. Je connais le lieu par cœur, je pourrais la retrouver les yeux fermés.

« Suzanne Preston-Legrand »

– Maman…

Je m’agenouille devant la tombe de ma mère. Les dernières fleurs que j’ai apportées sont toujours là. Mon cœur se serre à l’idée de ne plus venir la voir.

– Encore un Noël sans toi, Maman… Tu me manques tellement…

Une larme roule le long de ma joue. Tous les ans à Noël, je pleure l’anniversaire de sa mort. Comme si c’était hier…

– Je pars dans deux jours, ça y est… J’aurais aimé que tu sois là pour m’accompagner dans tout ça… J’espère que je serai à la hauteur. Tu m’as appris à être forte, tu seras fière de moi. À bientôt Maman, je reviendrai te voir… mais je t’emporte avec moi.

Instinctivement, je caresse mon tatouage, à mon poignet.

Tu es toujours avec moi Maman… Partout, tout le temps.

Je prends une minute avant de me relever. L’homme m’attend. Si je ne fête pas Noël, ce n’est pas une raison pour gâcher celui des autres.

Je repars, d’un pas pressé, le cœur serré.

– Merci, lui dis-je une fois à sa hauteur, merci beaucoup.

– De rien, jolie demoiselle, c’est Noël après tout…

C’est Noël oui… Et je suis seule…

Si je pouvais hiberner pendant cette période de l’année !

***

Si à l'époque, quelqu'un m'avait dit que je changerais un jour d'avis, que je pourrais prendre goût à tous ces préparatifs, être moi-même excitée à l'idée de célébrer Noël, je lui aurais sans doute donné, à cet instant précis, une claque magistrale tant je souffrais de cette douloureuse absence. Et pourtant...

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025732540
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Insupportable... mais à tomber ! - L’intégrale
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 08/03/2016

Droits numériques

Ean EPUB 9791025732540
Type de protection Adobe DRM
Haut