chargement

Dirty Player - Volume 5

éditeur : Editions Addictives
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

EPUB

Adobe DRM
3,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Je respire. Lentement.

Ce n’est pas le moment de céder à la panique !

Je suis enfermée dans un bureau crasseux, au milieu d’un entrepôt censé être désaffecté. Sauf que l’activité ici bat son plein… J’ai voulu suivre mon meilleur ami Andrew, pour savoir pourquoi il ne répondait plus à nos appels, à Molly et moi. Et je suis tombée ici. Au cœur du trafic orchestré par la famille Rollins.

Mais que vient faire Andrew ici ?

Très mystérieux depuis des semaines, Andrew s’est éloigné de notre petit cercle d’amis que nous formons, Molly, lui et moi, alors que nous avions toujours été soudés, que nous nous considérions comme une petite famille. Acculé par des ennuis financiers, Andrew a trouvé un autre travail, dans un bar de nuit. Et depuis, nous l’avons, petit à petit, perdu de vue. Avec des horaires décalés, difficile de nous croiser…

Et voilà où m’a menée ma curiosité !

Trop contente de le croiser dans la rue, de pouvoir enfin lui parler, j’ai été arrêtée net quand j’ai vu qu’il rencontrait Judy Rollins et qu’elle lui donnait une enveloppe… Il est remonté dans sa fourgonnette et je l’ai suivi… Pour qu’il m’explique son silence et cette rencontre avec la mère de Ian Rollins, le directeur de l’Arts Company.

Je suis complètement perdue. Jamais je ne pensais tomber sur cet entrepôt ! Quelque chose m’échappe complètement… Je sais que Ian Rollins est soupçonné de trafic d’art. La police nous l’a appris à Noah et moi.

Mais tomber dessus… de cette façon… avec Andrew !

J’ai rattrapé Andrew aux portes de l’entrepôt, j’ai vu les caisses déchargées d’un camion, contenant des œuvres d’art, j’ai voulu m’approcher, je n’ai pas écouté les prières d’Andrew me demandant de partir… et un homme est arrivé, nous a surpris. Mon ami a encore essayé de me protéger mais en vain. L’homme m’a conduite sans ménagement dans ce bureau, m’a pris mon sac. Et Judy Rollins est apparue juste après… C’est certainement elle que l’homme a appelée, pour la prévenir de ma présence ici !

Je n’ai aucun moyen d’alerter la police, ni Noah. Seul Andrew sait que je suis là. Il est peut-être ici, quelque part… Je me lève pour regarder à travers les fenêtres du bureau, donnant sur l’entrepôt. Mais je ne le vois pas. Juste des hommes et des caisses.

J’entends une nouvelle fois le bruit d’une clé dans la serrure. Tout mon corps se crispe. Je me sens prête à bondir, à me défendre s’il le faut.

Mais me défendre de quoi ? Si seulement je savais ce qui m’attend ici !

L’homme qui m’a enfermée entre le premier. Son regard se pose sur moi. Je n’y lis pas de la haine, mais presque de l’indifférence. Grand et costaud, sa carrure a de quoi impressionner. Mais son visage n’a rien d’hostile. Pas comme celui de Judy Rollins, qui entre encore une fois derrière lui.

Qu’est-ce qu’elle me veut exactement ?

– Bon, vous avez compris, vous devez toujours avoir un œil sur elle ! ordonne-t-elle à l’homme. Il est hors de question qu’elle parte d’ici !

– Et qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse d’elle ? Vous ne me payez pas pour faire le baby-sitter ! rétorque-t-il sèchement. On a du travail, ici, j’ai pas le temps de faire le pied de grue devant la porte !

– Demandez à l’un de vos hommes ! Ce ne sera pas long ! lui répond-elle sans se laisser démonter. Faites ce que je vous dis sinon je n’aurai aucun mal à vous remplacer !

L’homme ne répond rien mais je le sens contrarié de la réponse qu’elle lui a donnée. Il s’éloigne d’elle et s’assoit sur un meuble dans un coin, les bras croisés sur la poitrine. J’ai l’impression d’être invisible. J’ai horreur qu’on parle de moi de cette façon, alors que je me trouve dans la pièce !

Puis Judy Rollins s’approche de moi. Son visage s’adoucit, mais ses yeux, eux, n’ont rien d’affectueux.

– J’ai pris le temps de réfléchir à ce que j’allais faire de vous, Alice, me parle-t-elle d’un ton mielleux. Je pourrais me débarrasser de vous, vous en avez trop vu et vous mettez nos affaires en péril. Mais je pense que vous pouvez encore nous être utile.

La mère de Ian Rollins s’arrête un instant. J’avale difficilement ma salive, mais je ne cille pas. Hors de question de lui montrer que je n’en mène pas large.

– Ian a réalisé un véritable jackpot en vous engageant, reprend-elle. Je dois bien avouer que vous disposez d’un vrai talent pour la peinture. Vos toiles sont très appréciées par nos… clients.

– Si j’avais su où je mettais les pieds, jamais je n’aurais accepté de travailler pour vous, sifflé-je, en la coupant. Vous malmenez l’art, vous malmenez notre réputation, notre travail. J’avais confiance en l’Arts Company, mais vous n’avez aucun respect pour elle, et encore moins pour le grand-père de Ian et Noah ! Il n'aurait pas supporté de voir que sa propre compagnie est mêlée à un trafic ! Vous ne pensez qu’à l’argent, pas aux artistes !

– Vous êtes naïve, Alice, c’est charmant. Mais l’argent est essentiel. Même vous, les artistes, vous courez après ! Et vous, Alice, vous nous en faites gagner beaucoup.

– Vous vous servez de moi, depuis le début et…

– Et ce n’est pas fini ! Maintenant que nous savons que Noah et vous êtes ensemble, nous pouvons voir plus grand… Viser plus haut, passer une autre vitesse ! s’exclame-t-elle, ravie des projets d’avenir qu’elle imagine déjà.

– Laissez Noah en dehors de tout ça ! dis-je d’une voix sourde.

Je sens la colère grandir en moi. Je ne supporte pas d’entendre Judy Rollins prononcer le nom de Noah. Surtout depuis que je sais qu’elle est sa belle-mère et qu’elle l’a malmené pendant toute son enfance, l’écartant de sa famille…

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791025735305
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Dirty Player - Volume 5
Auteur
Editeur Editions Addictives
Langue FR
Date de publication 03/07/2017

Droits numériques

Ean EPUB 9791025735305
Type de protection Adobe DRM
Haut