chargement

Tracteurs Vendeuvre

éditeur : Editions France Agricole
catégorie : Techniques et informatique
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
35,99 €
Lecture multi-support

Résumé

Introduction

La ville de Vendeuvre

Le bourg de Vendeuvre-sur-Barse se situe en Champagne méridionale, département de l’Aube au sud-est de Troyes. Sa situation géographique à la jonction de cinq vallons lui vaut d’être pourvue de sources jadis abondantes et dont la principale – « La Barse » – jaillit sous le Château (place forte attestée au-dessus de la source, depuis le viie siècle).

Au nord de Vendeuvre s’étend la vaste forêt d’Orient. En sous-sol de ce secteur, on trouve de l’argile et du minerai de fer, ressources qui ont donné naissance à de nombreuses entreprises importantes (tuileries, poteries, faïenceries, fabriques de statues mondialement connues, scieries, ateliers de fabrications mécaniques, etc.)

En ce lieu, toutes les conditions étaient réunies pour que ces industries s’y créent et s’y développent, et ce depuis des siècles :

- l’eau : source d’énergie par l’intermédiaire de moulins installés sur le cours de la Barse ;

- le sous-sol avec ses matières premières (argile et minerai) ;

- le bois nécessaire à l’alimentation des fours et fourneaux.

Lorsque M. Protte crée en 1837 sa société à partir du rachat d’un moulin, il bénéficie sur place d’un savoir-faire ancestral dans le domaine de la métallurgie. C’est sur ces bases que Vendeuvre a connu une évolution constante de cette industrie, qui devint les « EV », passée en 1962 entre les mains d’Allis-Chalmers, association qui sera fatale aux ETs de Vendeuvre. L’entreprise comptait alors environ 150 personnes, à Vendeuvre.

En janvier 1964, l’usine réduit son activité. Si le service « pièces » continue son activité normalement, en revanche la production est sérieusement touchée. À Vendeuvre, les ouvriers ont même été invités à rechercher un emploi dans d’autres entreprises avant la fermeture définitive qui surviendra en 1967.

Cette situation a créé un grand malaise parmi la population vendeuvroise. M. Caplin, directeur de l’usine de Vendeuvre, confirme à la municipalité que l’usine cessera son activité suite à une décision volontaire de la Direction de Paris dépendante de la réorganisation entreprise aux États-Unis par la firme Allis-Chalmers.

En 1968, une entreprise de menuiserie industrielle savinienne (de Sainte-Savine, en banlieue de Troyes, les Ets Drouot), recherche des locaux importants lui permettant de développer son activité. Une opportunité se présente à Vendeuvre, le site des Ets de Vendeuvre étant à vendre. Les Ets Drouot achètent le site et reprennent vingt et un des anciens salariés auxquels sont venus s’ajouter trente-cinq salariés de cette entreprise. C’est donc avec cinquante-six salariés que Drouot démarre son activité dans ses nouveaux locaux de Vendeuvre, bourg qui comptait à l’époque environ 1 700 habitants. La moitié de ceux-ci travaillait pour des entreprises industrielles locales, et 10 % en entreprises artisanales.

Vingt ans plus tard, en 1988, l’usine Drouot, plus connue depuis sous l’appellation « Menuiseries Simpa », emploie sur son site de Vendeuvre trois cent cinquante-huit personnes sur un total de cinq cent vingt-neuf salariés (répartis sur d’autres sites).

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791090213470
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Tracteurs Vendeuvre
Auteurs ,
Editeur Editions France Agricole
Langue FR
Date de publication 01/01/2012

Droits numériques

Ean PDF 9791090213470
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9791090213128
Haut