chargement

Le grand guide des poules et des coqs

éditeur : Editions France Agricole
catégorie : Techniques et informatique
date de publication :
délai de livraison : Immédiat (à partir de la date de publication)

PDF

Adobe DRM
23,20 €
Lecture multi-support

Résumé

Extrait

Le comportement des coqs et des poules

Les éleveurs débutants sont étonnés car ils s’aperçoivent rapidement que l’élevage des poules est intéressant. Certains d’entre eux passent même de longues minutes à observer le comportement de leurs protégées.

La hiérarchie

Dans tout groupe animal (ou humain) une hiérarchie s’instaure. Et la bassecour ne fait pas exception. Des dominants et des dominés. Aucun groupe social ne peut fonctionner sans leader. L’établissement de cette hiérarchie commence tôt : on peut l’observer chez les poussins, sans grand dommage généralement. Si votre troupeau est important, il peut se créer des sous-groupes dans lesquels s’établit aussi une hiérarchie.

S’il y a un coq, c’est lui qui mènera le troupeau des poules. S’il y a plusieurs coqs, cela peut poser problème. Les coqs se supportent mieux s’ils ont été élevés ensemble depuis leur plus jeune âge et si l’espace réservé au troupeau est conséquent. Et puis il y a des races plus ou moins belliqueuses : avec certaines races, aucune possibilité de mettre plusieurs coqs ensemble ; cela peut se terminer par la mort du coq dominé. Avec plusieurs coqs, il faut un nombre minimum de poules, au moins 4 poules par coq. Il y a toujours un coq dominant, souvent le plus âgé et le plus gros, un coq numéro 2, un coq numéro 3, etc. Le coq dominant a tous les avantages : reproduction, défense du territoire, etc. On le remarque facilement : c’est lui qui a l’allure la plus fière, qui chante le plus, qui s’occupe des poules : s’il y a beaucoup de poules, il fait son choix. Les coqs dominés ont moins belle allure, le plumage souvent défraîchi, ils n’ont que les miettes et peuvent seulement espérer cocher les poules en cachette du dominant. Des combats sont fréquents et permettent au coq dominant de confirmer sa dominance, au coq numéro 2 de confirmer par rapport au numéro 3, et ainsi de suite. Mais l’ordre hiérarchique n’est pas immuable ; à la suite d’événements comme une maladie, l’arrivée – ou le départ – de nouvelles volailles, cela peut changer et c’est ce qu’espèrent toujours les coqs dominés.

Qu’il y ait un coq ou non, on retrouve aussi une hiérarchie parmi les poules mais elle est surtout visible en l’absence de coq. Souvent, ce sont les plus grosses ou les plus anciennes, ou celles qui étaient là avant les autres qui dominent, mais pas toujours. Elles s’attribuent des avantages, à coups de bec : les meilleurs endroits pour dormir, pondre ou prendre des bains de poussière, elles mangent et boivent avant les autres. La poule dominante peut même quelquefois avoir des comportements typiques de coq !

Lire la suite...

Commentaires des lecteurs

9791090213647
- / 5
  5
  4
  3
  2
  1

Informations

Titre Le grand guide des poules et des coqs
Auteur
Editeur Editions France Agricole
Langue FR
Date de publication 01/01/2017

Droits numériques

Ean PDF 9791090213647
Type de protection Adobe DRM
Ean papier 9791090213609
Haut